Je n'ai qu'une chose à te dire…


Archive des tags

Articles taggués avec jeunes :

#GOBonheur

Le grand oral du bonheur, c’était jeudi 8 décembre. Les résultats de l’enquête sur le bonheur des jeunes, avec pas seulement les données brutes mais aussi les corrélations intéressantes.

Le but de l’enquête, c’était d’évaluer le bonheur des jeunes, ainsi que ce qui fait le bonheur des jeunes.

Le lieu du grand oral a été choisi en lien avec ce qui ressortait de l’enquête : rendez vous dans un vieil amphi au Grands Voisins, hôpital désaffecté dans le centre de Paris. En fait d’hôpital, c’est une ancienne maternité, je sais pas si c’est cool ou glauque … Les grands Voisins, c’est maintenant un lieu de dialogue et de partage, on se croirait dans un projet d’éco-village, il y a des couleurs, des paroles et des plantes partout.

 

Pour arriver à l’amphi, il a fallu traverser le lieu, en suivant des ballons. On avait tous 8 ans et on allait à l’anniversaire d’un copain. En arrivant, on a même le droit à un cocktail sans alcool, et à des capotes vegan … Que du bonheur.

En arrivant par là, on se dit que mince, les 50 000 jeunes interrogés par l’enquête sont tous des hippies qui mangent du houmous à la betterave (essayez, c’est bon). Et si vous souhaitez protester, alors laissez moi vous dire que pour cette enquête, Génération Cobayes a travaillé avec de « vrais » sociologues en faisant bien attention aux questions pour pas que ça soit trop fermé.

La méthodologie de l’enquête :

  1.  Phase exploratoire qualitative réalisée de janvier à mars 2016 : on va voir des jeunes, et on leur pose des questions ouvertes sur le bonheur (leur bonheur, leur avis sur le bonheur). On en ressort des grands axes, des thèmes.
  2.  Conception puis diffusion du questionnaire via un site internet dédié, du 1er septembre au 31 octobre 2016
  3.  53 000 jeunes répondent en ligne sur la base du volontariat
  4.  Analyse et tri de l’effectif en un échantillon statistiquement représentatif des 18-35 ans. Parce que les calculs ne sont pas faits sur les données brutes, par exemple il y a une plus grande proportion de bac +4 dans les répondants que dans la vraie vie, alors on rend l’échantillon représentatif.

Image de prévisualisation YouTube

Bon, vous pouvez avoir accès aux 200 pages de résultats sur le site.

J’ai bien aimé la façon dont les résultats ont été présentés. J’ai envie de dire : réaliste mais positif. Il n’a pas été question de corrélations pour différencier le bonheur des femmes de celui des hommes, il n’a pas été question de terrorisme mais plutôt de montée des extrêmes en politique, peu d’évocation de la sécurité et plus de vivre ensemble.

Les 18-35 ans (et je pense, surtout les 18-25 ans) sont plutôt définis comme une génération du travailler moins pour gagner moins, qui veulent construire la société de demain sans faire (du tout) confiance aux représentants politiques, sans savoir comment non plus, et en privilégiant leur santé donc leur cadre de vie.

 

Aspect intéressant : pendant la soirée, le mot-dièse (oui c’est hashtag, je sais, mais ici on parle français) #GOBonheur sur Twitter a fleuri un peu partout, mais ne connaissant pas twitter je ne peux pas dire si c’est bien. Ça a juste eu l’air beaucoup.

Quatre youtubeurs et quatre décideurs politiques étaient présents. Tous les partis avaient été conviés à l’oral du bonheur, mais seuls les verts et le front de gauche (à moins que ça ait changé de nom) étaient présents. Sinon, il y avait le responsable (je sais pas le poste exact) du service civique et Laurent Berger, de la CFDT.


Les gardiens, la paix

Deux policiers ont été tués à leur domicile parce qu’ils étaient policiers #. 50 personnes de la communauté LGBT ont été tuées parce qu’elles étaient de la communauté LGBT #. Des supporters de foot se tapent dessus parce qu’il faut bien un moyen de célébrer l’esprit sain du sport. Je vais plutôt parler des premiers, là.
Cela fait des mois que les « forces de l’ordre » ont du boulot sur plusieurs terrains. Il y a l’état d’urgence, il y a d’autres attentats, il y a l’euro de foot, des tensions à Calais entre immigrés. Il y a le gouvernement qui veut passer des lois que du monde trouve injuste. Question en l’air : que devient Nuit Debout ?
Fin avril déjà c’était limite. M’interrogeant sur les violences policières devenant trop importantes (en Bretagne notamment), je suis tombée sur l’article du monde disant qu’ils étaient fatigués. Fin avril, ils disaient que l’euro de foot, « intouchable » parce que trop médiatique, pourrait être de trop. Aujourd’hui, le gouvernement envisage l’interdiction de manifester. Déjà que l’état d’urgence a été prolongé…

stourm

Manifestants à Rennes

Comme on dit souvent avec un peu de peur ou d’espoir dans le regard, « il se passe quelque chose », à grande échelle. On se croirait dans les années 20-30, quand il y avait des révolutions, des utopies, des régimes totalitaires qui s’installaient. Aujourd’hui, le monde est violent. Que ce soient les attentats, les gens qui se battent sans raisons, les manifestants qui perdent un œil par tirs de flash-balls faisant face aux CRS qui finissent parfois, eux aussi, blessés. Que ce soient des reculs identitaires, communautaires ou des élans de protestation contre des grands projets inutiles. (Attention, je les mets côte à côte mais il y en a que je soutiens et d’autres qui m’indignent)
Ouais, vous savez peut être que je suis de ceux qui, comme Siné, conseillent : « Si vous hésitez, dites-vous bien qu’ils sont payés pour recevoir des coups, alors que vous ne l’êtes pas ! » #. Mais il y a du monde qui fait flic (peut-être pas CRS, j’ai du mal avec les nuances de bleu) pour combattre le crime. Ils pensent qu’ils vont changer les choses et on les case dans des bureaux à remplir des dossiers de plaintes pour agression. Quand ils trouvent un présumé coupable, ils doivent lui faire signer une décharge pour pouvoir aller le chercher chez lui. Bref, si c’est le cas c’est pas encourageant. Alors parfois, on entend parler de dérives, souvent, il doit y avoir des perquisitions chez des innocents parce qu’ils ont peur, ils en ont marre, l’effet de groupe… Je ne sais pas. Je n’ai plus la source mais ça arrive, les abus.

Les mots perdent leur sens (#). Les ordres reçus ne sont probablement pas les ordres attendus, et pour éviter les débordements on met des papiers, des dossiers, des déclarations comme intermédiaires. Mais quand on étouffe on n’a de choix que se débattre pour avoir de l’air. C’est violent et c’est un réflexe.

Alors, soyons prêts à quelque chose. Ou à éviter quelque chose. Mais n’ayons pas peur, pas trop, c’est ce « qu’ils » veulent. Eric Hazan écrit : « Si nous voulons qu’elle vienne, cette fin libératrice, il faut nous organiser dès maintenant comme si elle avait déjà eu lieu ». Alors voilà, dis-toi qu’il y a eu une révolution, il faut maintenant construire le monde de demain. (Ceci suppose que les révolutions sont destructrices, mais tu feras comme s’il n’y avait rien)

cinternational03-16Allemagne

Manifestants anti-nazis en Allemagne, mars 2016


Bleu.

Le bleu est une couleur chaude, écrivait Julie Maroh en 2010. Je n’ai pas lu cette bande dessinée, ni vu l’adaptation au cinéma : La vie d’Adèle, ça dure quand même trois heures. The Tree of life a aussi reçu la palme d’or, je l’ai vu récemment, il va me falloir du temps pour encaisser un film aussi long. Lui ne durait (que) deux heures 20. 

mouetteUn morceau de photo que j’ai prise un jour. Voilà, le ciel est bleu.

A 9 ans, j’ai été à une grande manifestation à Rennes, j’y ai croisé du monde (encore une fois on nous avait dit que c’était historique, jamais il n’y avait eu autant de monde sur la grande place, tout ça…), et en particulier une punkette à crête bleue. Je l’ai trouvée super belle. Et comme tout le monde sait, quand je trouve quelqu’un beau c’est aussi que « j’aimerais trop être comme lui/elle ! ». Donc j’ai voulu avoir une crête bleue plus tard. L’échéance était « en classe de cinquième »: c’était pour moi le moment où j’allais être grande, et où les gens arrêteraient de me prendre pour un « jeune homme » dès que mes cheveux mesurent moins de 20 cm. (Parce qu’en 5ème, c’est bien connu, on a des seins, on est donc sans aucun doute: une fille.)

J’ai assez vite abandonné l’idée de la crête, en 5ème je me suis effectivement coupé les cheveux courts, mais l’idée du bleu m’est restée. Ma mère voulait bien, mais les coiffeurs autour de chez moi n’avaient pas de bleu permanent à me proposer. Moi, je voulais du permanent, pas un truc qui reste bleu soi disant cinq jours avant de virer au vert… Je ne voulais pas non plus m’en occuper moi-même.

En seconde, j’ai collé des rajouts bleus parmi mes cheveux. Pas beaucoup, mais j’ai été contente. Le désir de la petite fille de 9 ans s’était réduit à une dizaine de mèches bleues dans une chevelure dépassant 30 centimètres, c’est malheureux quand on y pense !

 

Toujours est il que je n’avais jamais pensé à une signification pour cette soudaine envie de bleu autour de ma tête. C’est juste trop classe, non ? Et en fait, il y a plein d’autres gens qui se teignent les cheveux en bleu. Le font ils parce que c’est juste trop classe ?

On se fait un bleu quand on tombe, on porte un bleu de travail pour jardiner ou vidanger la voiture. Tu ‘zo koll e hini c’hlas. Les bleus sont les débutants, les policiers, les Schtroumpfs. Bref, on fait plein de trucs avec 480 nanomètres

Je n’ai interviewé personne à ce sujet. J’ai fait de bêtes recherches, je suis tombée surtout sur des pages d’interprétation des rêves. Comme si on rêvait de cheveux. Juste de cheveux.

Le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes. #

La couleur bleue nous rappelle tout d’abord la nature et l’infini puisqu’elle nous fait penser directement à la mer et au ciel. #

J’ai pensé que, le bleu étant une couleur rare dans la nature, la teinture bleue tranche franchement avec les habitudes. C’est toujours bien, de choquer un peu les gens, de leur secouer le quotidien.

Pour ce faire, en classe de seconde, j’ai coupé mes cheveux à 4 centimètres (après que les rajouts bleus aient fait leur temps). J’aime le rappeler encore … parce que les gens sont surpris et qu’ils tirent de drôles de tête. C’est court, 4 cm.

Bleu. dans Chroniques d'un Gourou hair
Tu ne pouvais pas t’en sortir sans un gif de Korra.

Alors voilà, chères personnes aux cheveux bleus, vous avez la classe. Je ne comprends pas pourquoi, mais que ça soit pour choquer ou pour s’élever spirituellement, c’est chouette. 

Voilà, c’était un article vide de tout intérêt.

Espérons que d’éventuelles réponses y apportent de l’intérêt, et aiguisent ma perception :)


Ma partenaire domestique sans affinités

L’écriture de cet article n’engage que la responsabilité de son auteur.
L’article de Ella Stique est à voir .
Ma partenaire domestique sans affinités LiebsterAward
.
Salut les cotonneuses ! Avec EllaStique, nous avons été nominées au même liebster awards cette semaine par Labinocline ! Ayant découvert le concept de guest-blogging à peu près en même temps que celui des liebster awards, nous avons décidé de mélanger les deux : voici donc le liebster-awards-guest-blogging ! Applaudissez le concept. 

Ce petit « défi » (ou épanchement du moi sur le blog) consiste à dire 11 choses sur soi, puis répondre aux 11 questions posées puis à poser 11 questions à d’autres blogueuses. 
.
A propos de ma dernière coiffure ou 11 choses que j’ai décidé de dire de EllaStique : 
1. EllaStique m’a dit un jour : « puisqu’on m’a toujours dit de ne pas jouer avec la nourriture, je ne fais pas d’équitation ». Je ne ferai pas de commentaire de peur qu’une militante acharnée et amie des chevaux s’en prenne à elle.
2. Imite parfois l’algue.
3. Selon moi, l’adjectif qui la décrit le mieux est Rumplestiltskine.
4. Parle quatre langues, dont une rare (comme un pokémon).
5. Connait par cœur toutes les répliques du premier épisode de La légende de Korra. Respect.
6. EllaStique aimerait devenir ingénieur.
7. EllaStique est une aventurière : elle a beaucoup voyagé à l’étranger et parfois toute seule !
8. On peut laisser EllaStique seule sur une île déserte, tant qu’elle a des graines de tournesol. Je suis sûre qu’elle se lève parfois en pleine nuit pour en manger, passant de sa chambre à la cuisine en rampant comme un élastique-garou. C’est assez inquiétant.
9. Elle m’a déjà confié qu’elle aimerait bien manger tous les pigeons de la Terre entière. Elle en sera surement malade.
10. EllaStique a une troisième joue sur le front, et une quatrième sur sa nuque. Touche ta nuque.
11. Quand elle mange des pommes, elle ne laisse que la tige.
.
tumblr_n0x3n7wjvE1rk9vano1_500 Blog
.
Mes réponses aux questions de Labinocline ou A PROPOS DE MOI (c’est écrit en gros parce que c’est important) : 
1. Quel est ton plus beau souvenir ? 
Le lait de ma mère, tous les bébés adorent ça. Je ne m’en souviens pas personnellement mais je suis sûre que j’étais contente.
2. Tu préfères les pays chauds ou les pays froids ? 
Les pays froids. Trop de soleil tue les Koppas (et particulièrement les yeux de Koppa).
3. L’adjectif qui te décrit le mieux ? Sprantanquante.
4. Quel serait ton blog parfait ?
Voir définition « parfait » , donc n’existe pas car un blog parfait devrait être un blog fini or il n’existe aucun blog qui fasse le tour d’un sujet. Imaginons un blog avec un unique article qui serait la liste des élèves d’une classe : cela correspondrait-il au concept de blog ?
5. Quelle chose ne jetterais-tu pour rien au monde ? Une grenade-bombe-nucléaire.
6. Le cadeau le plus insolite que tu ais reçu ?
Entre mon peignoir et mon pied de biche, je répondrais sans hésiter mon peignoir étant que mon pied de biche était un cadeau s’inscrivant dans un contexte (toujours d’actualité : ma passion pour les invasions de zombie) tandis que mon peignoir était une surprise absolue.
7. Ta phrase préférée ?
« La peur n’évite pas le danger ». J’utilise cette phrase ne mode survivor. Cela peut arriver avant une khôlle ou quand je me perds dans les bois alors que la nuit va tomber.
8. Si tu étais un personnage historique tu serais ? Philip Carvel.
9. La chose la plus folle que tu ais faite ?
Moi-même évident. Je suis la chose la plus folle que j’ai fait dès que j’ai commencé à prendre des décisions.
10. Comment imagines-tu ton avenir ? 
Étant donné que nous sommes déjà confrontés à une croissance démographique non contrôlée et qu’aucune mesure ne semble être prise concernant ce fait, je préfère ne pas imaginer mon avenir.
11. Le genre de musique que tu écoutes ?
Dernièrement j’ai beaucoup écouté le BO de La vie rêvée de Walter Mitty.
.
EllaStique ayant déjà inventé grâce à de la petite poudre de fée 6 questions pour nos prochaines victimes, je vais en choisir 5 autres : 
.
10. Que penses-tu de la main de Dieu ? (réponds d’abord franchement puis envisage la question selon la main de Dieu grattouille-tête
8. Si ton médecin t’annonce que pour des questions de survie, on doit te greffer un nez supplémentaire, où choisirais-tu de le mettre ?
1. T’arrives-t-il de faire l’algue ? Si ce n’est pas le cas, essaye immédiatement (oui, j’ai poussé le concept liebster-awards-guest-blogging jusqu’au gage bon enfant)
5. Quel est ton film bizarre préféré ? 
11bis. Si tu étais un super-héros, aurais-tu des animaux de compagnie ? 
6. Es-tu content(e) d’être nominé(e) ?
.
Poudre de Fée, ou les questions de l’EllaStique :
7. Quelque chose qui ne t’ennuie pas ?
11. Ce que tu faisais quand cet article a été publié [le 18 mai autour de 18h] ?
3. Une série/un livre/les deux que tu recommandes à la terre entière tes amis ?
9. Une décision marquante que tu as prise ? (Ou, si cette question est trop mauvaise : Le dernier truc cool qui te soit arrivé ?)
2. Une langue que tu voudrais apprendre à parler (et à écrire) ?
4. Une qualité et un défaut (de toi) ?  (cette question est mal posée)
.
Et voici donc les nominées (moua ha ha) : lafilleaddamsSueLysCheminDuSoleil et Captainrawr. Je manquais un peu d’imagination mais j’espère que vous vous rendrez compte que l’honneur qui vous est fait.
.
Et les nominées par EllaStique : Bettasplendens, Safianechka, DansunMondedeGrands, et aussi Phanie7631.

tumblr_mldoh0c42L1rebo1lo1_500 découverte
Mais si, tu es content(e) d’être nominé(e) !

Des sous !

Les classes moyennes [...] ne sont donc pas révolutionnaires, mais conservatrices ; bien plus, elles sont réactionnaires : elles cherchent à faire tourner à l’envers la roue de l’Histoire. Si elles sont révolutionnaires, c’est en considération de leur passage imminent au prolétariat : elles défendent alors leurs intérêts futurs et non leurs intérêts actuels ; elles abandonnent leur propre point de vue pour se placer à celui du prolétariat. » (Manifeste du Parti Communiste, 1848)

#Source

Oui, mais…

… Bon, d’accord.

En attendant, la loi Macron est arrivée à l’assemblée. Cette loi, on trouve beaucoup de choses à son sujet, mais seulement quand on cherche. Cette loi serait « la démolition du code du travail » selon Gérard Filoche, lui-même membre du PS.  Et alors, les « classes moyennes conservatrices » tomberont, redeviendront des prolétaires.

La situation n’est plus celle de 1848, les classes sociales ne sont plus organisées pareil. Il reste sûrement des prolétaires, des aristocrates, des bourgeois. Mais ce que nous appelons « classes moyennes », ce n’est pas ce que les anglais appellent « middle-class » (qui signifie bourgeoisie). Gast, c’est compliqué. Bref, il y a moins d’ouvriers (ceux là sont devenus chômeurs quand leurs emplois ont été délocalisés à l’est), mais il y a plein de sortes d’employés.

Ces classes moyennes actuelles vont « se placer au point de vue du prolétariat » incessamment sous peu, puisque toutes les richesses viennent s’agglutiner autour des 1% les plus riches du monde

(près de la moitié des richesses mondiales (46%) sont aujourd’hui détenues par 1% de la population, selon le rapport de l’ONG Oxfam #Source), qui ne sont guère des employés !

modernité

Voilà. Au départ, je citais le manifeste du parti communiste par (simple) provocation: J’ai parlé un jour de la possibilité de travailler tous seulement 15 heures par semaine, et on m’a demandé d’un air accusateur: Mais tu es communiste ?!

Je n’ai pas aimé: l’air accusateur,  le non intérêt porté au sujet proposé. Et puis la justification: « tout le monde à 15 heures par semaines, c’est tout le monde pareil, il n’y a plus d’individualité ! ». Pourtant, il y a en France plein de smicards: même revenu, même type de contrat. Pourtant la France n’est pas sous un régime communiste. Et nous ne sommes pas tous identiques (quoiqu’il en faille peu pour paraître différent).


l’Oxygène est dans l’éthanol (et regarde Caïn)

Le vieillissement des cellules, c’est lui: l’élément noté O. Il y aurait une histoire de radicaux libres, tout ça … Mais bon, comme dirait M.Beau, c’est de la science « grand public ». Où comment prendre de la distance avec « le reste du monde ».

Conseil beauté: arrêtez de respirer !

Photo_00005 - Copie

Il y a quelque temps déjà, j’avais écrit quelque chose dans mon sac-ado. A présent, je m’interroge: doit-il devenir un sac-adulte ? Ce n’est pas une histoire de cellules, c’est de la construction sociale. Ou même de la construction tout court… J’ai donc décidé de rester ado encore au moins quelques mois. Mais au sens « cool » du terme (les chamailleries d’adolescents, c’est bon pour les parents).

Aujourd’hui, je reste donc:

« Ici, rien n’a de sens, alors on va danser, faire semblant d’être heureux mais demain rien n’ira mieux… Des hommes crèvent sous les ponts mais ce monde s’en fout »

Et je vous annonce que… Il y a un dysfonctionnement dans mes rapports sociaux.

Hier, ou alors ce matin, ou peut-être les deux, j’étais avec plein de gens euphoriques et fatigués, comme moi.  C’était ce genre de soirée ou les gens boivent puis vomissent, et chopent à tour de bras, bref c’est l’orgie et les gens sont contents.

La coutume voudrait que la pulsion de vie prévale, que l’alcool désinhibe, et puis il faut bien que nos instincts naturels reprennent le dessus de temps en temps ! (Sérieux, je suis d’accord pour les instincts. Il faut savoir être franc. Exprimons-nous. Mais méfiez-vous de moi tout de même.)

Voici donc un pan de mon intimité: mes instincts ne fonctionnent pas « bien ».  Alors que j’aurais dû penser à me reproduire (penser est un bien grand mot), j’ai été prise de cet amour inconditionnel pour ce qui m’entoure — pour ceux qui m’entourent. Les gens, vous êtes trop mimi. Vous ne le savez pas, vous entrez tous en boîte tels de déchets en puissance (pas en acte), mais vous êtes sûrement des gens bien. Bémol: vous êtes parfois de arrivistes, vous devez probablement apprécier d’être différents de ceux qui font de la science « grand public ». Mais encore une fois, c’est de la construction.

Je suis fervente partisane de la polygamie platonique.

l'Oxygène est dans l'éthanol (et regarde Caïn) dans Chroniques d'un Gourou

 


Je hais …

Je hais l’abstention. Et je hais la haine.

Ça a déjà l’air loin. Comme si c’était fini, maintenant.  Pourtant, on en a pris pour 5 ans. Au moins.

Remise en condition:

Dimanche matin, je vote pour la première fois de ma vie. Je procède d’abord par élimination puis, parmi ceux que j’ai retenus, j’écarte les bulletins susceptibles d’être plus choisis par mes amis. Dans l’idée d’égaliser les groupes, et parce que je pensais que tous auraient des sièges.

Dimanche soir, je ne cherche pas les résultats. J’ai confiance en mes compatriotes. Je pense que les européens ne sont pas spécialement désintéressés de la politique.

Lundi matin, je reçois un message: la carte des européennes est presque toute bleue. Bleue marine. Bleue vomi (Parce qu’apparemment, on peut vomir bleu). Je ne m’attarde pas, je vais en cours, je fais quand même un petit peu la gueule.

En fait, je crois que je fais carrément la gueule. Les cours du lundi matin n’auront pas connu mon enthousiasme le plus frappant. Je tiens ma tête pour pas qu’elle tombe dans mon classeur.

Lundi midi. Je monte à ‘internat. Qu’est-ce que je voulais faire, déjà ? Ah oui, les résultats. Précis. D’abord, la France, Vous-savez-qui en tête. Non, pas Voldemort. Presque.  25 pourcent… un quart des votants ? Pire que les présidentielles de 2002 ? Je serre les dents. Je re-serre les dents aujourd’hui. Je ne me souviens plus très bien. Seulement, en-dessous du FN, il y avait 20 pourcent pour l’UMP. Je ne sais pas ce que vous avez pensé en lisant leur programme, mais à côté de tout ce qu’ils proposent (genre fermeture des frontières, Europe de la sécurité…), le refusons de casser l’Europe fait un peu tache. Dans tous les cas, ça ne laisse plus beaucoup de pourcents à tous les autres. Tu te douteras que j’ai voté pour un des autres, mais là n’est pas le problème.

En votant, je ne supportais pas une équipe en voulant à tout prix qu’elle gagne. J’espérais seulement jouer un rôle dans l’amélioration de l’UE, je pensais environnement, énergie, je pensais minorités, culture, je pensais Grèce, Espagne, droits des femmes. Je voulais être citoyen européen, citoyen du monde, bref tout ce que les gens appellent « utopie » sans se dire que paraître irréalisable ce n’est pas être irréalisable (cf définition Petit Robert). Si ensuite, en regardant les résultats dans les autres pays d’Europe (en particulier Grèce, puis Allemagne, Espagne ou je n’ai pas su reconnaître les partis, Hongrie ou la droite extrémiste et l’extrême droite sont en tête, et Italie), j’ai beaucoup pleuré, ce n’est pas de la défaite du parti pour lequel j’ai voté, c’est peut-être pour la défaite de tous ceux pour qui j’ai hésité, c’est surtout pour la défaite de la démocratie et de la tolérance partout. Les partis en tête aux élections européennes sont au moins eurosceptiques. C’est peut-être un koân (un article pour comprendre: ici )…

Pendant 5 ans, une quarantaine de personnes d’extrême droite siègeront au parlement européen. Ils vont nous représenter, parce qu’on les a choisis. Eh oui les gars, on a choisi 24 personnes fascistes (c’est historique, pas agressif) pour décider en notre nom, rien qu’en france. Mais il y a omission: je n’ai pas parlé des 60% d’abstention. 74%  chez les 18-24, et si ça peut les rassurer, les 25-34 ont fait pire.

C’est délicat, ça, l’abstention. Il y en a qui diront: je ne voterais que quand on me proposera des candidats qui me représentent. Mais en politique, on ne vote pas souvent pour le meilleur, mais plutôt contre les pires. Dimanche dernier, il y avait du choix. Je l’ai dit plus haut, j’ai hésité entre plusieurs. Si vraiment vous ne voulez élire personne, votez là où personne ne vote. Les listes sorties de nulle part, avec bulletins à imprimer sur internet, par exemple. Ou sinon, réfléchissez. Il y a des partis innocents. Qui ne proposent pas grand-chose. Choisissez la continuité, si vous vous en foutez !


Tu vas où ? – Je reviens !

Que cet échange est banal, mais pourtant: qu’il est absurde !!

Mais bon, on s’habitue. Je ne sais pas si le plus habituel est d’aller ou de revenir. Pour ma part, je suis allée, et je suis revenue. J’ai vécu trois semaines différentes de toutes les autres trois-semaines que j’avais vécues jusqu’alors. Et pourtant, j’ai aussi vécu trois semaines quelque part comme j’aurais vécu trois semaines ailleurs. Tu suis ?

Non, tu es. Suis-je bête.

Tu vas où ? - Je reviens !  dans Chroniques d'un Gourou train-300x232

Bref, j’ai pris le train. Puis je suis rentrée chez moi: dans le pays qui est écrit sur ma carte d’identité et que quand je suis ailleurs, on dit que c’est de là que je viens. Et puis les gens ont l’air de s’intéresser au fait que j’ai été trois semaines loin de chez moi.C’est toujours les mêmes questions: « Alors votre voyage ? Raconte ! C’était bien ? »

Je te défie, à présent, de raconter trois semaines de ta vie, n’importe lesquelles.

C’est difficile.

Il y a aussi les sceptiques, ou les jaloux, je ne sais pas ce qu’ils ressentent en fait, mais ils te disent: « En fait, vous n’avez rien vu. Je t’avais bien dit que vous n’aurez le temps de rien voir. » Ces gens doivent s’attendre à un compte-rendu détaillé de chaque ville où nous avons posé nos sacs de 20kg. Et encore, ça ne serait pas assez. Juste de quoi se présenter à une option: c’est le minimum exigible ! C’est vexant, c’est minimaliste, c’est dommage. Il faudrait quantifier le rien et ensuite voir s’ils ont raison. Et dans une certaine mesure, ils ont raison: rester deux jours dans une ville nous permet de visiter deux musées, deux monuments, de voir une vingtaine d’autres monuments, de rues, d’espaces verts. Pas vraiment le temps de rencontrer des autochtones et de s’en faire des amis.

Par contre, le fait de séjourner en auberge nous fait parler à des gens comme nous. Mais il faut rester au moins deux soirs de suite, le premier soir étant consacré à l’observation et au repos.


Un petit parallèle.

Image de prévisualisation YouTube

 

Je voudrais attirer votre attention sur ce classement figaro (de cette année) des lycées, particulièrement sur le premier de la liste (au fait, je ne lis pas le figaro. Jamais. Non, non, non. NON.).

D’abord, parce qu’il n’est pas à Paris, et ensuite: parce qu’il est à Carhaix.

Vous pouvez aussi tenter de faire le parallèle avec la vidéo. C’est pas trop compliqué.

Un petit parallèle. dans Informations 1ers-classement-2013

Source:

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/palmares/detail/article/le-classement-2013-des-meilleurs-lycees-de-france-1540/


Les jeunes, vous allez mourir.

Regardez donc cette image choc, elle circule sur internet, par messages (chaîne). Titre: Photo de la jeune génération ! Sous-titre: Ça fait peur… En effet, il est angoissant de savoir que nous allons tous devenir myopes à cause des écrans, et que nous allons tous choper des tumeurs à nos cerveaux à cause des ondes en tous genres (d’ailleurs, le Wifi ne fait pas forcément de tumeurs, mais ça déchausse les dents). 

Les jeunes, vous allez mourir.  dans Chroniques d'un Gourou potordi-300x196

Peut-être est-il compliqué ici de faire la différences entre le premier et le second degré.  Les risques sont réels, mais les vieux (et moins vieux, mais âgés komem) ont un jugement trop catastrophistes à mon goût. Oké, les jeunes générations naissent dans un monde où les nouvelles technologies sont de règle (En Occident) et y seront attachées, soumises, pour leurs études ou leur boulot, pour leur loisirs. Mais vivons avec notre temps ! Quand les paysans se sont mis à utiliser des chevaux avec des charrues derrière, c’étaient des nouvelles technologies aussi. Personne ne les a critiquées.

Là où il faut être vigilant, c’est que oui, il y a des risques pour notre santé, pour notre avenir. Il y a une dépendance énergétique énorme. Pour stocker les données d’internet, on consomme de l’électricité autant que pour un pays tel que la France.

Autre chose concernant ces technologies: avec tous ces trucs tactiles, ces raccourcis, on se retrouve avec quelque chose de plus en plus simple à utiliser. En fait, on se retrouve avec des trucs primitifs. Hyper élaborés, mais primitifs: un enfant s’en servirait. C’est une facilité extrême, au bout des doigts. Rien de négatif… ni de positif, neutre quoi. Le truc, c’est qu’on nous crée des besoins. Qui aurait cru avoir un jour besoin d’un Ipad ? Une tablette impossible à foutre dans sa poche et moins puissante qu’un ordinateur ? Pourtant, ça se vend.


Notre dame des Landes: C’est loin d’être fini.

Souvenez-vous d’un article posté ici, souvenez vous de la manifestation du 17 novembre 2012 avec plus de 40 000 personnes au rendez-vous. Sachez que les habitants de la Zad sont nombreux, et que malgré l’autorisation de détruire leurs cabanes, ils ne lâchent rien et sont soutenus. Notamment, ici, à Carhaix (Bretagne, Finistère).

Je voulais vous montrer une vidéo.

lire la suite »


Je vous tourne le dos.

Je vous tourne le dos. dans Chroniques d'un Gourou 22-09-2012

Aujourd’hui, j’ai signé des dédicaces. Je me suis sentie puissante ^^ Et les vieux, autour, qui étaient contents: « ah oui, il faut laisser la littérature aux jeunes, c’est bien ». Il faut pas croire n’importe quoi non plus, hein: j’ai seulement écrit une nouvelle, publiée dans un recueil. Mais ce recueil est classe, et puis dedans il y a aussi une photo que j’ai prise. Je suis fière.

A présent, je suis donc en vacances. Ça, tous les écoliers-collègiens-lycéens vous le diront. Pour moi, c’est donc la dernière fois. J’espère. Donc, je tourne le dos aux classeurs pour une durée de temps déterminée. De plus, je devrais faire pareil avec l’ordinateur, mais nous savons bien que c’est pas très possible… La résistance à l’écran ? Aux classeurs aussi. Je veux courir. Aller loin, me promener, profiter, puis prendre des bains jusqu’à en avoir la peau toute fripée !! Et dormir…


Heureux dans une boîte.

Heureux dans une boîte. dans Chroniques d'un Gourou cerise-pot-signee-+-petite-225x300Enfermés dans la routine et les habitudes, trop habitués à suivre une vie sans trop de problèmes. Tant que rien ne se passe, on va pas chercher plus loin, à quoi bon ?

Mais ai-je le choix ? Je fais partie d’une génération sans surprise. Celle où les jeunes sont nommés que quand il y a des problèmes. Celle qui manifeste sans être écoutée. « On ne va pas laisser la rue gouverner » disait un ministre en 2005.

Peut-être que ça n’est pas nouveau, mais en ce moment, partout dans le monde, il y a des révolutions qui tournent mal, des élections qui ne présagent rien de bon.

Alors j’écoute la radio. Un sportif a des ampoules au pied. Quelle tragédie ! Ici je peux trouver des informations plus à mon niveau, apparemment.

Désolée. Pas le temps d’écrire quelque chose d’intéressant. Je n’arrive qu’à me plaindre. C’est vrai, quoi ! Se plaindre n’amène à rien. Le mieux est de toujours proposer des alternatives, pour aller vers un monde meilleur, ou alors moins pire. Si l’on se plaint, c’est parce qu’il y a besoin de changer. Alors ne restons pas latents, n’attendons pas que ça s’empire. On a tous le pouvoir de faire le mieux, non ?


Boissons chaudes

Boissons chaudes dans Chroniques d'un Gourou tasse-orange

Il se passe un nouveau phénomène de société. Au moins dans mon entourage. Prenons cette semaine:

Lundi matin, 8heures, je prends le train dans une petite gare. Tandis que je vais pour composter mon billet, je vois devant moi une dame avec un thermos (marque déposée dans plus de 115 pays, spécialisée dans la commercialisation de bouteilles isothermes). Là, je me dis que c’est pas la première fois que j’en vois des comme ça, et mon père m’avais déjà dit qu’à son boulot, plein de femmes venaient avec leur thé ou café dans une bouteille isotherme. Ensuite, après plus d’une heure de trajet, me voilà à destination. Dans le foyer/cafèt du lycée, une bouilloire toujours utilisée, et une petite affiche qui demande « Ceux qui ont emprunté des tasses, rendez les svp ». En cours de SpéMath, une fille a toujours sa tasse violette sur un coin de sa table, elle n’est pas dans me classe sinon, mais je pense que c’est pareil dans les autres cours. Une autres est toujours en train de boire du café. Dans les couloirs, je croise toutes les semaines au moins une personne avec sa tasse. Au coin fumeurs, il y a des arbres, et il y en a un qui a une racine qui dépasse. Sur cette racine est accrochée une guirlande de sachets de thé. L’année dernière, au dortoir, seules deux personnes avaient une bouilloire, mais tout le monde s’en servait. Cette année, il y en a aussi une dans ma chambre (ce n’est pas la mienne), et des amies passent tous les soirs pour prendre de l’eau chaude. La propriétaire de cette bouilloire m’offre aussi du thé (ou de la tisane, bref de l’eau chaude) de temps en temps. Vendredi, à la pause de 10 heures, quelqu’un m’a demandé si je n’avais pas un sachet de thé à lui passer.

Je ne sais pas comment expliquer ce phénomène, mais il n’est pas dû au froid. A la fin de l’année dernière, c’était déjà comme ça, des gens avaient même du lait au chocolat en poudre à foutre dans l’eau chaude.

Est-ce comme ça chez vous aussi ?


Et puis Zut !

Et puis Zut ! dans Chroniques d'un Gourou MainNov11-300x225

Allez, j’ai décidé d’écrire souvent dans ce blog (Je vous préviens, j’ai décidé la même chose en 2010). J’aurais du boulot cette année, parce que comme tous les ans, je me suis dit: « cette année je vais bosser ». Mais tout de même, me rattacher à l’info et en parler, ça m’intéresse. Je voudrais essayer de vous le faire partager…

Mes recherches se sont tournées vers les autres blogs de mon hébergeur (Unblog). Je suis assez choquée par les avis politiques donnés par ici. Entre les « je suis humaniste mais je n’aime pas les étrangers » et « je suis nationaliste », en passant par « comment bien draguer une fille » (ce qui montre un non-engagement total et navrant), eh ben je suis perdue. Et triste. J’ai pourtant toujours de l’espoir, parce que je ne m’en tiendrais pas là. Na ! J’ai aussi cherché dans la rubrique « Jeunes », parce que mon blog en fait partie aussi. Alors je vous le dis: il n’y a pas beaucoup de jeunes ici. Alors quand on écarte les blogs faits par des écoles et les blogs vides et inactifs, les collections d’images sans texte, j’ai trouvé deux blogs. C’est mieux que rien …

[Edit: Dans la rubrique ‘Journal intime‘, il y a du monde qui raconte sa vie. Si vous avez du temps…]

Pour ce qui est de l’actu, l’info en général, il se passe toujours beaucoup-beaucoup de choses. Il faudra que je choisisse (Ou que mes éventuels lecteurs choisissent).

Et en plus, j’aimerais parler musique. Je n’ai pas mes musiques sur l’ordi d’où j’écris, il faudra que je me fasse copine avec ma clé USB ;)



L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA