Je n'ai qu'une chose à te dire…


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Pas de classement.

Quel engagement ?

Quel engagement ? dans Chroniques d'un Gourou img_2011

A défaut de cultiver mon jardin, qui n’est que mottes de terre sèches et désordre, à défaut de rechercher le bonheur dans les choses simples, en travaillant comme Candide # (quoi que…), j’ai lu. Cet été, j’ai pris le RER, le métro et le train #. Et j’en ai encore pour deux semaines.

Et, sur ces sièges où des millions de derrières se sont posés, où des millions de gens ont transpiré cette semaine, on trouve le temps d’ouvrir un bouquin et d’oublier le monde autour.

Cet été, j’aurais compensé le manque d’engagement et d’action que je me reproche # par de la lecture — par de la culture.

1984_m10 conscience dans Chroniques d'un Gourou

Je t’ai déjà parlé de Effondrement # . C’est celui qui m’a pris le plus de temps, parce qu’en plus d’être un pavé, c’est pas une histoire qu’on raconte, c’est l’Histoire qu’on questionne.

Une de mes grandes victoires, un accomplissement peut-être, c’est 1984. Si tu regardes la présentation que j’ai faite de moi l’année dernière # , tu vois qu’il est dans une liste privilégiée (OK, Effondrement l’était aussi). De plus, c’est le premier bouquin que j’ai lu en anglais (on ne s’en doute pas en regardant la tranche, sauf que… regarde : ce n’est pas imprimé dans le même sens. Ah, ces anglais !), et je l’ai bien vécu.

A part que je ne me suis pas encore tout à fait réconciliée avec « Ce qui fait de nous des humains, c’est l’amour » et autres dérivés, c’est bien un livre « culte », beaucoup de monde en a entendu parler, a entendu parler de Big Brother, de Newspeak (ou « novlangue »). C’est un bon livre, qui ne laisse pas sans réaction (pendant la lecture comme à la fin).

Prévert et Charb, je les ai lus fin juin. Le Petit traité d’intolérance, je le recommande chaudement, il m’a vraiment beaucoup fait rire. Tu sais, ce rire que tu n’arrives pas à retenir, mais tu sais que tu es dans un train, qu’il n’y a  pas un bruit et que les gens vont se demander ce que tu fais. Ce rire où tu serres les dents pour ne pas déranger tes voisins mais ça déforme ton visage, et ça tes voisins ont dû le remarquer encore plus.

Prévert, c’est beau. Parfois c’est cru, méchant, cynique. Aussi engagé, anticlérical, ou juste bizarre. Et avec ça, il te donne envie de vivre, envie de croire à l’amour.

 

Et puis il y a Vallès (… # qu’est belle comme un soleil, et qui m’aime pareil que moi j’aime…), Vallès qui écrit la deuxième moitié du XIXème autour d’un personnage, et ce personnage c’est lui. L’enfant, Le Bachelier et L’insurgé, c’est l’autobiographie romancée de ce gars, ce qui l’autorise à ne pas vraiment écrire une autobiographie. Je suis en train de lire l’Insurgé.

Parfois, il m’agace profondément, avec ses idées de révolutionnaire lettré, qui se permet de choisir qui est digne d’être « le peuple » et qui ne l’est pas. Prenons le chapitre XIV, Le Bachelier :

« Le peuple ! Où est donc le peuple ici ?

Ces meneurs de bateaux, ces porteurs de cottes, ces Bas-Bretons en veste de toile crottée, ces paysans du voisinage en habit de drap vert, tout cela n’est pas le peuple ! « 

Eh bien mon grand, on comprend pourquoi tes idées de révolutionnaire n’ont pas pris partout, on comprend pourquoi ces idéaux de Jacobins puissent être rejetés. Tu veux te battre pour le peuple, mais seulement le peuple qui te plaît. Seulement quelques parisiens et quelques paysans du coin où tu es né. Bref.

Il y a aussi du bon, tiens :

« Des femmes partout – Grand signe !

Quand les femmes s’en mêlent, quand la ménagère pousse son homme, quand elle arrache le drapeau noir qui flotte sur la marmite pour le planter entre deux pavés, c’est que le soleil se lèvera sur une ville en révolte » (XV, L’insurgé).

OK, la femme est une ménagère avec une marmite, mais j’aime bien cette image tout de même.

Ces livres, ce sont un morceau d’histoire qu’on ne connaît pas toujours bien, l’histoire du second empire et d’une révolution ratée. Des jeunes qui font de la politique, s’emportent et veulent se battre, en se figurant ça aujourd’hui ça fait tout drôle. On y apprend aussi tout plein de noms, je sais maintenant qui était le mec qui a donné son nom à la rue où j’habite, pareil pour quelques stations de métro.

fleurs10 Culture

Je n’ai pas la prétention de me lever pour aller jeter des pavés. Je n’ai pas celle du poète engagé qui lutte avec du papier. Je ne suis pas celle qui empêcherait un régime autoritaire et liberticide de se mettre en place, ni celle qui sauvera notre société d’un effondrement possible. Je ne vais pas vous faire rire.

Ces livres le font. Ces livres ont en eux l’espoir que quelqu’un ou quelque chose le fera. Ces livres transmettent l’espoir de quelque chose de beau, je crois.

 

En attendant, je vais cultiver ce jardin de terre sèche pour manger du persil demain.


Pause

Pause 0b3df59f-97ac-471a-a939-8fccfc09468a

Des mots
Des phrases
Des lettres
Des chouettes, des brillantes
Mettre de l’encre sur du papier et espérer que ça fixe les choses
Ça ne fixe que l’encre sur le papier.
Ça rassure.
Ça détourne la peur
La redirige un peu
L’envoie ailleurs.
Mais un jour on y arrivera, ailleurs, et on la retrouvera,
La peur.
Peut-être.
 
Écrire sans raison
Sans but
Ou par nécessité
On en perd le sens
Le rythme,
Le but
On s’y perd.
 
Je me suis perdue – ça n’était pas nécessaire.

Le psy du blog – Le blog du psy.

Ça revient souvent, l’affirmation « pas besoin de psy, j’ai un blog ». Dernièrement ici : #, par exemple. Quand on inverse, « pas besoin de blog, j’ai un psy », on vérifie assez vite que c’est faux : certain.e.s parlent de leur psy sur leur blog. Ou d’un conseiller de vie (ça passe mieux, ‘faut croire. Et puis pas besoin de diplôme pour exercer ça). Mais comme ce n’est pas rigoureux d’inverser les phrases comme ça, je propose de prendre la contraposée : « J’ai besoin d’un psy, donc j’ai un blog » (la virgule dans la première phrase faisait office de « car »). On peut considérer que nous sommes tous névrosés, alors que font ceux qui n’ont pas encore de blog ? Cette affirmation pourrait être mal prise par certaines blogueuses (dans ce cas précisons que la réciproque : « J’ai un blog donc j’ai besoin d’un psy », n’est absolument pas ce que j’affirme ici). Et puis zut, depuis quand « raconter sa vie » = « consulter un psy » ?

Le psy du blog - Le blog du psy.  tumblr_nvex5bMoy91ted1sho1_1280#

J’ai un blog et je suis névrosée. J’ai un blog et je n’y mets pas tous mes espoirs. Défouloir peut être mais je n’y raconte pas ma vie : je raconte ce que je veux. Il y a seulement ce que je veux sur ce blog. (Par contre je ne mens pas..). J’ai un blog mais je sais qu’il faudrait plus que raconter ma vie et éventuellement l’analyser pour soigner mon esprit. Un (bon) psy pourrait m’aider à comprendre. Des lecteurs m’aident « juste » à réfléchir – ce n’est pas leur rôle de trifouiller dans ma vie privée (t’entends ? C’est moi qui décide ! Mouhahaha !) (En vrai ça doit quand même aider, hein). J’ai un blog et il m’aide parfois à réfléchir.

J’ai un blog et c’est fun.


Bleu.

Le bleu est une couleur chaude, écrivait Julie Maroh en 2010. Je n’ai pas lu cette bande dessinée, ni vu l’adaptation au cinéma : La vie d’Adèle, ça dure quand même trois heures. The Tree of life a aussi reçu la palme d’or, je l’ai vu récemment, il va me falloir du temps pour encaisser un film aussi long. Lui ne durait (que) deux heures 20. 

mouetteUn morceau de photo que j’ai prise un jour. Voilà, le ciel est bleu.

A 9 ans, j’ai été à une grande manifestation à Rennes, j’y ai croisé du monde (encore une fois on nous avait dit que c’était historique, jamais il n’y avait eu autant de monde sur la grande place, tout ça…), et en particulier une punkette à crête bleue. Je l’ai trouvée super belle. Et comme tout le monde sait, quand je trouve quelqu’un beau c’est aussi que « j’aimerais trop être comme lui/elle ! ». Donc j’ai voulu avoir une crête bleue plus tard. L’échéance était « en classe de cinquième »: c’était pour moi le moment où j’allais être grande, et où les gens arrêteraient de me prendre pour un « jeune homme » dès que mes cheveux mesurent moins de 20 cm. (Parce qu’en 5ème, c’est bien connu, on a des seins, on est donc sans aucun doute: une fille.)

J’ai assez vite abandonné l’idée de la crête, en 5ème je me suis effectivement coupé les cheveux courts, mais l’idée du bleu m’est restée. Ma mère voulait bien, mais les coiffeurs autour de chez moi n’avaient pas de bleu permanent à me proposer. Moi, je voulais du permanent, pas un truc qui reste bleu soi disant cinq jours avant de virer au vert… Je ne voulais pas non plus m’en occuper moi-même.

En seconde, j’ai collé des rajouts bleus parmi mes cheveux. Pas beaucoup, mais j’ai été contente. Le désir de la petite fille de 9 ans s’était réduit à une dizaine de mèches bleues dans une chevelure dépassant 30 centimètres, c’est malheureux quand on y pense !

 

Toujours est il que je n’avais jamais pensé à une signification pour cette soudaine envie de bleu autour de ma tête. C’est juste trop classe, non ? Et en fait, il y a plein d’autres gens qui se teignent les cheveux en bleu. Le font ils parce que c’est juste trop classe ?

On se fait un bleu quand on tombe, on porte un bleu de travail pour jardiner ou vidanger la voiture. Tu ‘zo koll e hini c’hlas. Les bleus sont les débutants, les policiers, les Schtroumpfs. Bref, on fait plein de trucs avec 480 nanomètres

Je n’ai interviewé personne à ce sujet. J’ai fait de bêtes recherches, je suis tombée surtout sur des pages d’interprétation des rêves. Comme si on rêvait de cheveux. Juste de cheveux.

Le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes. #

La couleur bleue nous rappelle tout d’abord la nature et l’infini puisqu’elle nous fait penser directement à la mer et au ciel. #

J’ai pensé que, le bleu étant une couleur rare dans la nature, la teinture bleue tranche franchement avec les habitudes. C’est toujours bien, de choquer un peu les gens, de leur secouer le quotidien.

Pour ce faire, en classe de seconde, j’ai coupé mes cheveux à 4 centimètres (après que les rajouts bleus aient fait leur temps). J’aime le rappeler encore … parce que les gens sont surpris et qu’ils tirent de drôles de tête. C’est court, 4 cm.

Bleu. dans Chroniques d'un Gourou hair
Tu ne pouvais pas t’en sortir sans un gif de Korra.

Alors voilà, chères personnes aux cheveux bleus, vous avez la classe. Je ne comprends pas pourquoi, mais que ça soit pour choquer ou pour s’élever spirituellement, c’est chouette. 

Voilà, c’était un article vide de tout intérêt.

Espérons que d’éventuelles réponses y apportent de l’intérêt, et aiguisent ma perception :)


Ma partenaire domestique sans affinités

L’écriture de cet article n’engage que la responsabilité de son auteur.
L’article de Ella Stique est à voir .
Ma partenaire domestique sans affinités LiebsterAward
.
Salut les cotonneuses ! Avec EllaStique, nous avons été nominées au même liebster awards cette semaine par Labinocline ! Ayant découvert le concept de guest-blogging à peu près en même temps que celui des liebster awards, nous avons décidé de mélanger les deux : voici donc le liebster-awards-guest-blogging ! Applaudissez le concept. 

Ce petit « défi » (ou épanchement du moi sur le blog) consiste à dire 11 choses sur soi, puis répondre aux 11 questions posées puis à poser 11 questions à d’autres blogueuses. 
.
A propos de ma dernière coiffure ou 11 choses que j’ai décidé de dire de EllaStique : 
1. EllaStique m’a dit un jour : « puisqu’on m’a toujours dit de ne pas jouer avec la nourriture, je ne fais pas d’équitation ». Je ne ferai pas de commentaire de peur qu’une militante acharnée et amie des chevaux s’en prenne à elle.
2. Imite parfois l’algue.
3. Selon moi, l’adjectif qui la décrit le mieux est Rumplestiltskine.
4. Parle quatre langues, dont une rare (comme un pokémon).
5. Connait par cœur toutes les répliques du premier épisode de La légende de Korra. Respect.
6. EllaStique aimerait devenir ingénieur.
7. EllaStique est une aventurière : elle a beaucoup voyagé à l’étranger et parfois toute seule !
8. On peut laisser EllaStique seule sur une île déserte, tant qu’elle a des graines de tournesol. Je suis sûre qu’elle se lève parfois en pleine nuit pour en manger, passant de sa chambre à la cuisine en rampant comme un élastique-garou. C’est assez inquiétant.
9. Elle m’a déjà confié qu’elle aimerait bien manger tous les pigeons de la Terre entière. Elle en sera surement malade.
10. EllaStique a une troisième joue sur le front, et une quatrième sur sa nuque. Touche ta nuque.
11. Quand elle mange des pommes, elle ne laisse que la tige.
.
tumblr_n0x3n7wjvE1rk9vano1_500 Blog
.
Mes réponses aux questions de Labinocline ou A PROPOS DE MOI (c’est écrit en gros parce que c’est important) : 
1. Quel est ton plus beau souvenir ? 
Le lait de ma mère, tous les bébés adorent ça. Je ne m’en souviens pas personnellement mais je suis sûre que j’étais contente.
2. Tu préfères les pays chauds ou les pays froids ? 
Les pays froids. Trop de soleil tue les Koppas (et particulièrement les yeux de Koppa).
3. L’adjectif qui te décrit le mieux ? Sprantanquante.
4. Quel serait ton blog parfait ?
Voir définition « parfait » , donc n’existe pas car un blog parfait devrait être un blog fini or il n’existe aucun blog qui fasse le tour d’un sujet. Imaginons un blog avec un unique article qui serait la liste des élèves d’une classe : cela correspondrait-il au concept de blog ?
5. Quelle chose ne jetterais-tu pour rien au monde ? Une grenade-bombe-nucléaire.
6. Le cadeau le plus insolite que tu ais reçu ?
Entre mon peignoir et mon pied de biche, je répondrais sans hésiter mon peignoir étant que mon pied de biche était un cadeau s’inscrivant dans un contexte (toujours d’actualité : ma passion pour les invasions de zombie) tandis que mon peignoir était une surprise absolue.
7. Ta phrase préférée ?
« La peur n’évite pas le danger ». J’utilise cette phrase ne mode survivor. Cela peut arriver avant une khôlle ou quand je me perds dans les bois alors que la nuit va tomber.
8. Si tu étais un personnage historique tu serais ? Philip Carvel.
9. La chose la plus folle que tu ais faite ?
Moi-même évident. Je suis la chose la plus folle que j’ai fait dès que j’ai commencé à prendre des décisions.
10. Comment imagines-tu ton avenir ? 
Étant donné que nous sommes déjà confrontés à une croissance démographique non contrôlée et qu’aucune mesure ne semble être prise concernant ce fait, je préfère ne pas imaginer mon avenir.
11. Le genre de musique que tu écoutes ?
Dernièrement j’ai beaucoup écouté le BO de La vie rêvée de Walter Mitty.
.
EllaStique ayant déjà inventé grâce à de la petite poudre de fée 6 questions pour nos prochaines victimes, je vais en choisir 5 autres : 
.
10. Que penses-tu de la main de Dieu ? (réponds d’abord franchement puis envisage la question selon la main de Dieu grattouille-tête
8. Si ton médecin t’annonce que pour des questions de survie, on doit te greffer un nez supplémentaire, où choisirais-tu de le mettre ?
1. T’arrives-t-il de faire l’algue ? Si ce n’est pas le cas, essaye immédiatement (oui, j’ai poussé le concept liebster-awards-guest-blogging jusqu’au gage bon enfant)
5. Quel est ton film bizarre préféré ? 
11bis. Si tu étais un super-héros, aurais-tu des animaux de compagnie ? 
6. Es-tu content(e) d’être nominé(e) ?
.
Poudre de Fée, ou les questions de l’EllaStique :
7. Quelque chose qui ne t’ennuie pas ?
11. Ce que tu faisais quand cet article a été publié [le 18 mai autour de 18h] ?
3. Une série/un livre/les deux que tu recommandes à la terre entière tes amis ?
9. Une décision marquante que tu as prise ? (Ou, si cette question est trop mauvaise : Le dernier truc cool qui te soit arrivé ?)
2. Une langue que tu voudrais apprendre à parler (et à écrire) ?
4. Une qualité et un défaut (de toi) ?  (cette question est mal posée)
.
Et voici donc les nominées (moua ha ha) : lafilleaddamsSueLysCheminDuSoleil et Captainrawr. Je manquais un peu d’imagination mais j’espère que vous vous rendrez compte que l’honneur qui vous est fait.
.
Et les nominées par EllaStique : Bettasplendens, Safianechka, DansunMondedeGrands, et aussi Phanie7631.

tumblr_mldoh0c42L1rebo1lo1_500 découverte
Mais si, tu es content(e) d’être nominé(e) !

La voisine

Ça va faire quelques mois maintenant que nous l’entendons… Ma partenaire domestique (sans affinités) et moi-même nous sommes posé des tas de questions.

Voici une des hypothèses:

La voisine a adopté un phoque, et elle partage sa nourriture avec.

La voisine HTTYD-26

lire la suite »


Frankiz

Ne skrivan ket hoc’h anv war ‘ voger
Re vras aon ‘m eus d’ho prennañ en trap
Ur wechig all c’hoazh,  ma frankiz din-me,
Evit deoc’h mervel dre bep lizherenn
Evel ma rit pa stag an heol kozh
Da ziskouez penn-da-benn da relegenn
War dalbenn-meur ar briz-savadurioù
E-lec’h m’emañ o tisec’hañ Treinded
Touellwelioù ar Bed.
 
Mil ha mil gwech diboell neb a c’houlenn
E frankiz o kornañ da bep korn
He goulenn groñs evit e wir touet
Ha eñ o vezañ tad ha mamm dezhi
Ha padal e tiwan-hi ‘ e greiz
Hep gallout da zen d’he skarzhañ kuit
Ma ne denn ket eñ er-maez he gwrizioù,
Disakr ma ‘z eo.
 
Gant ur c’haer a vilienn-draez
Dre zegouezh erru a-dreuz ar c’hantvedoù,
Kalet ha flour e-giz ar feiz
E-unan-penn e-touez milieroù
Gant ur c’haer a vilienn-draez
E doare-tre da dreiñ da labous
Me skriv hoc’h anv dre nij er c’hoummoù
Ha dao war a lerc’h d’en em veuziñ ennañ
Kerkent ma stag d’en em zispenn dre m’en em ra,
Frank ha ma ‘z eo da nompas bezañ,
Ken frank ha me da vont dioutañ.
 
 
Eus peseurt anv ez eus keal ?

Per Jakez Helias — 1972

Adskivañ a ran ar barzhoneg-mañ aze, rak ne c’heller ket he kavout war ar rouedad. C’hoant am eus bet ar sizhun dremenet da lenn anezhi, kavet am boa an droidigezh c’halleg hepken.

Samaniego#

Pour ceux qui ne comprendraient rien mais qui sont arrivés jusqu’ici, il y a la version française en bonus.

lire la suite »


Le cinq Novembre

Ouvrez l’œil !

Ouvrez l’œil !

… Journée de désobéissance civile. Si vous êtes abonnés à MrMondialisation, vous devez l’avoir vu. Si vous avec de la mémoire, c’était déjà le cas l’année dernière. Et celle d’avant aussi.

Tant qu’à faire, c’est l’année prochaine qu’on pourra marquer le coup, avec les 400 ans de l’attentat raté de Guy Fawkes (Souvenez-vous du 5 Novembre 2012…). Mais en attendant, cette année, il y a suffisamment de raisons pour que certains veuillent marquer le coup.  Par exemple, en France, il y a eu un mort. Waah, la chance, c’est pas tous les jours que les forces de l’ordre tuent !

Non. Pas la chance. Mais j’espère qu’en effet, elles ne tuent pas tous les jours. C’est tout de même dommage que les projets inutiles imposés soient remis en cause sérieusement qu’à partir du moment où un décès à eu lieu. Pour le Larzac, il y en a eu plusieurs. Ah ? On me dit que parfois, il y a seulement des blessés. Par exemple pour la Zad, des gens ont perdu un oeil, un pied à cause de flash-ball. Mais dans ce cas-ci, l’état n’a pas abandonné le projet.

Bref. Demain, journée de désobéissance civile. En fait, je voulais parler de tout plein d’alternatives, rien que pour les réseaux sociaux on peut trouver Diaspora, Ello. Ello apparaît un peu comme une arnaque. Diaspora est assez rôdé. Sauf qu’il n’y a personne… parce que tout le monde est sur facebook !

Le truc c’est qu’il va falloir que je me fasse à l’idée « Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit ». Quoique le projet « Dégooglisons Internet » de Framasoft est chouette. Allez voir, ils font vraiment tout en « libre »… Un jour, je serai riche et je donnerai des sous. Ça sera ma façon de désobéir civilement.

… Vous trouverez sans doute ça lâche.


Un peu de musique.

Non, ce n’est pas une blague. Mais avouons que c’est étonnant… Et trop fort !!

Image de prévisualisation YouTube

Vous savez quoi ?

   J’ai faim.


Des essais.

Des essais. scan-dessin-oct12


L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA