Je n'ai qu'une chose à te dire…



Digital intox

L’autre jour, je te parlais de mon téléphone et à quel point j’en étais devenue dépendante. Cette panne, c’était l’occasion de se rendre compte. Mais là, pour tout te dire, je suis repartie pied dedans, la tête la première, et je me noie. Je suis devenue celle qui actualise le flux d’actualité de toutes ses applications en boucle, que ce soit pour voir la vie de personnes que je ne connais pas ou les messages futiles de gens que je connais. Quand je vois des trucs sympas, j’en profite un instant puis je dégaine mon téléphone pour prendre une photo. Je traîne ensuite à faire défiler les photos, les miennes et celles des autres, mais je ne les trie pas, je ne les range pas, je n’en fais même pas un article de blog parce que ça déjà, ça s’éloigne de l’instantané.

Digital intox dans Chroniques d'un Gourou cieldo10
Ciel d’orage.

Je vais avoir l’air d’une pauvre meuf mais voilà, je crois que ce sont les symptômes de quelqu’un qui va mal. Se perdre dans l’instantané de la vie des autres, ça sonne mal, ça donne l’air malheureux. Se perdre dans l’instantané de la vie des autres qui profitent de l’instant en entier, qui te disent de débrancher, enfin c’est ce qu’ils disent… On n’est qu’une bande de dépressifs à la vie parfaite. Le malheur aux couleurs vives, la cage dorée, bref, j’ai vraiment l’air ingrate là non ?

Ce mois-ci, j’ai tout de même passé de bons moments. Mis à part ces photos trop nombreuses, mon appréhension du futur proche et l’angoisse pour des choses sur lesquelles je n’ai pas prise (coucou la famille, je vous aime quand même). Je n’ai pas tout à fait perdu pied. J’avance dans la vase et ça glisse. Il y a une religion monothéiste qui dit : si tu rencontres des épreuves, c’est que dieu sait que tu peux les surmonter. Il est sympa dieu, mais sa majuscule attendra. Il m’a envoyé vivre la vie que je voulais et me laisse seule face à ça : est-ce ce vraiment ce que tu voulais ?

Alors je rumine cette phrase que m’a lancée l’autre jour un mec en colère : on m’a donné des opportunités que je n’ai pas prises. Je n’ai pas su profiter. J’ai perdu l’occasion. Il n’y a plus qu’à rentrer, oui c’est dommage, peut-être que ça n’était pas pour moi. Après tout, je suis peut-être juste une fille fragile. Ce qui est sûr, c’est que je ne prends pas assez le temps. J’ai le choix de prendre les autres opportunités qui viendront, mais aussi de les laisser passer si je ne suis pas prête. 

Voilà, en ce moment je me reconnais dans presque chaque phrase de ça. J’ai honte de vous avouer que je subis ma vie.


  1. Justine écrit:

    Effectivement, on a l’impression que ça va pas fort. C’est vrai qu’il est difficile de décrocher quand on tombe dans les réseaux sociaux. Si on suit des personnes qui ont l’air vrai et sincère, c’est déjà beaucoup mieux et tout de même enrichissant. Ca l’est plus que de suivre ceux qui ont la vie rêvée et qui ne montrent que leur paradis. Mais il faut tout faire pour que ce ne soit pas une addiction, c’est un long travail, je le fais tous les jours de ma vie. Enfin j’ai quand même de la chance, je suis beaucoup sur les réseaux quand je suis toute seule, mais dès que je suis accompagner, ça n’existe plus… :)

    Citer | Posté 16 août 2018, 16 août 2018 à 9 h 46 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      On accroche surtout tellement vite, si vigilant qu’on voudrait être… Pour moi qui ai peur de perdre le contrôle,c’est effrayant. Mais tu as raison, déjà faire le choix de ce que l’on suit, qui l’on suit, ça permet d’éviter de tomber sur des réseaux toxiques. Heureusement qu’il y a des personnes bienveillantes partout ! (Merci d’ailleurs pour ton compte Instagram qui est un rayon de soleil, bien que comme je le dis ici je ferais mieux de sortir profiter du vrai soleil ;) )

      Citer | Posté 17 août 2018, 17 août 2018 à 14 h 21 min

Répondre à Justine Annuler la réponse.

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA