Je n'ai qu'une chose à te dire…



Un journal intime

Tu sais, à force de lire tout plein de billets où on raconte son mode de vie, ses choix et ses tracas, j’ai un peu envie de faire pareil. Je me dis que sans doute, il y aura bien un.e lecteurice dans le tas qui me prendra en exemple, qui pourra dire « l’autre jour, j’ai lu l’article d’une personne qui mangeait des trucs chelou, qui s’habillait comme une bucheronne, qui ratait son permis et s’énervait sur des détails, j’ai trouvé ça amusant et je suis content.e que ce genre de personnes existent, tu ne trouves pas ? « .  Et même sans ça, je pourrais m’imaginer que c’est le cas. Je pourrais me dire qu’en racontant mes erreurs j’éviterai à d’autres de les faire.

Je pourrais aussi raconter à quel point je me sens en décalage avec le monde (en fait non, je suis juste trop normale pour vous). A quel point j’aime certaines personnes, à quel point j’en déteste d’autres (genre je déteste des gens), à quel point ma famille me donne des choses à raconter. Raconter pourquoi j’ai envie de rire ou de pleurer, raconter mon prochain voyage à deux arrêts de bus de chez moi.

On écrivait beaucoup sur l’anonymat des blogueuses.rs il y a quelques mois, bah moi j’ai pas vraiment l’impression d’être anonyme et je ne veux pas. Mais je le voudrais pour d’autres choses. Je ne comprends pas vraiment cette propension qu’on a sur cette blogosphère à vouloir étaler sa vie dans les moindres détails … Ça nous rassure ? Ça nous valorise ? Ça nous encourage à faire des choses qu’au départ, nous n’osions pas vraiment ? Mais pourquoi est-ce que j’aimerais parfois être cette personne impersonnelle et inconnue dont d’autres inconnu.e.s connaissent la vie ?

Je ferais pas mieux de payer des séances de psy ?

PS : malgré tout, je continue d’aimer être la voyeuse de vos blogs…

MauvaiseCompagnie
Parce qu’on est souvent un peu comme ça …
# Source

  1. Sparkling L. écrit:

    C’est vrai que l’anonymat est vraiment une question récurrente dans la blogosphère… Doit-on tout afficher? Son nom, son enfant, son travail; ou bien au contraire rester flou et mystérieux ?
    Je pense que pour développer une vraie confiance mutuelle il faut prendre le risque de s’ouvrir aux lecteurs, même si ça peut paraître difficile. Après, chacun peut le faire à sa manière. On a pas besoin de dévoiler l’intégralité de nos soucis perso, à nous de faire le tri dans les informations accessibles. Moi par exemple je ne vois aucun mal à parler de ma vie sexuelle et amoureuse… En revanche je ne donnerais jamais mon prénom sur le blog :) Tout est une question de concessions, à mon humble avis.

    Citer | Posté 29 janvier 2018, 29 janvier 2018 à 19 h 13 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      On n’a pas besoin de dévoiler tous nos soucis, mais parfois on prendrait bien le blog (et les lecteurs) pour un psy gratuit, et c’est là que la question peut se poser. Je ne voyais pas de mal à parler de ma vie amoureuse, mais si jamais mon amoureux.se vient faire un tour, peut-être qu’il va falloir changer d’approche … Et je n’aime pas changer brusquement d’approche. Mais merci pour ton « humble avis » haha :) – il se peut que je me prenne la tête pour pas grand-chose ^^’

      Citer | Posté 30 janvier 2018, 30 janvier 2018 à 11 h 03 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA