Je n'ai qu'une chose à te dire…



Câlins gratuits

Câlins gratuits dans Chroniques d'un Gourou 73bf6d7656#

Il n’y a pas si longtemps, ça ne m’attirait pas l’attention. Mais là quand, même, ça commence à faire beaucoup de « relations sexuelles » que l’on change en « câlin ».

Je comprends qu’il y ait un tabou autour de ce qui a trait au sexe, que ce soit pour nommer des parties de son corps ou pour décrire des actions. On a tendance à déformer ce qu’on dit pour rendre ça plus acceptable. J’aurais d’ailleurs pu, à l’inverse, faire un petit article avec mon avis sur le kamasutra : pourquoi donner des noms à tout plein de positions ? Quand c’est du yoga je comprends parce qu’on peut prendre des cours en groupe mais là … ?

Enfin voilà, je trouve qu’on pourrait faire un effort sur les mots qu’on emploie.

20150605150920 expression dans Chroniques d'un Gourou

# Monsieur ici aurait fait plus de 2000 câlins grâce à cette affiche ! Comme quoi, un simple compliment …

Comme pour les enfants à qui on dit qu’ils ont « un zizi » alors qu’ils ont des organes génitaux complexes, dire qu’on se fait des câlins pour faire les bébés (ou pour se faire du bien, les bébés c’est le mal), c’est un peu raccourci. Et c’est ambigu : je fais des câlins à mes sœurs et à mes ami.e.s. Des gens que je ne connais que de vue peuvent venir me faire des câlins. Des inconnu.e.s alcoolisé.e.s en festival parfois aussi, mais pas trop parce que tu sais, j’ai un peu peur des gens. Eh bien crois le ou non, tous ces gens ne portent pas de préservatif à ce moment-là (ou peut-être l’inconnu.e du festival, mais je ne lui ai pas demandé parce que ça aurait pu le gêner) !

Et, s’il faut parler de sexe, alors oui, on peut avoir une relation sexuelle avec quelqu’un avant ou après lui avoir fait un câlin. Mais là aussi c’est trompeur de dire « câlin » à la place de « relation sexuelle », parce qu’on pourrait croire qu’on n’a pas l’un sans l’autre … C’est un peu comme se faire des bisous en fait. On ne voudrait pas mélanger tendresse et sexe, si ?

Ouais si, ça serait bien. Rien que pour savoir quoi dire quand on parle de relations sexuelles, est-ce que Lucien et George ont fait l’amour cet après midi, ou est-ce qu’ils ont baisé, ou serait-ce George qui s’est tapé.e Lucien ? Notez l’usage subtil du prénom George, parce que Alex ou Dominique c’est trop classique

Au fait tant que j’y pense, allez faire un tour par-là pour des informations et des cadeaux : #


  1. Melgane écrit:

    C’est assez bien vu ! De manière générale il y a un problème autour du corps et pas seulement de la sexualité. Il y a les mots que l’on dit pour rendre plus acceptable mais aussi les mots que l’on dit pour atténuer. Je pense aux règles. Certaines femmes, adultes, disent encore « ragnagna » ou « j’ai mes anglaises ». Mais on peut dire « règles » ou « menstruations » ce sont des mots qui disent la réalité, voilà, et les règles c’est pas dégueu.
    Ceci dit c’est un peu plus compliqué que ça en un sens. Quand on parle de sexualité on parle de l’intime, mais on ne parle pas de l’intimité des gens. Par exemple là, demain, j’ai un enregistrement d’une émission sur la sexualité qui commence par un micro-trottoir. Les questions étaient assez soft (don juan vs la pute, âge du premier baiser/premier rapport, etc.). Mais on n’est pas allé jusqu’à poser des questions sur la masturbation par exemple, pour pas mettre mal à l’aise les gens.

    Citer | Posté 18 décembre 2017, 18 décembre 2017 à 17 h 43 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      J’aime bien que tu soulèves le sujet des menstruations, parce que c’est quelque chose dont on n’ose parler qu’à demi-mot, pourtant toutes les femmes ont ou auront des règles. Chez certaines personnes, c’est limite si les pratiques sexuelles sont moins « étouffées ». Pourtant, on devrait pouvoir en parler comme d’un rhume, non ? « Tu n’aurais pas un mouchoir ? » « - Ah non désolée je n’utilise plus que des mouchoirs en tissus depuis l’année dernière, tu devrais essayer d’ailleurs, ça change la vie ! »
      Et sans parler des publicités avec le fameux liquide bleu …
      J’ai récemment écouté un micro trottoir qui interrogeait les gens sur la sexualité des personnes âgées, et les plus gênés n’étaient pas forcément, les personnes âgées, c’est marrant comme dans l’intime les idées reçues sont erronées ! (Et le sujet est intéressant aussi, pourquoi avoir une sexualité alors qu’on ne peut plus avoir d’enfants ? Avec la question du désir et des hormones qui vont avec, etc, les micro-trottoirs sont moins « superficiels » qu’on pourrait le croire !)

      Citer | Posté 19 décembre 2017, 19 décembre 2017 à 21 h 38 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA