Je n'ai qu'une chose à te dire…



Vendez moi ce crayon !

Pour vendre quelque chose, il faut attirer l’attention. On nous apprend ça, le « pitch », pour dire en quelque mots pourquoi notre interlocuteur doit continuer à écouter, pour lui faire croire que la suite va l’intéresser. Globalement, on raconte une histoire, on pose une question, ou on prend un sujet d’actualité.

Récemment, une équipe de publicité s’est probablement constituée chez Jean Paul Gaultier pour vendre un nouveau parfum. Enfin, pas seulement pour le vendre, mais pour dessiner la bouteille, englober tout ça dans un scénario qui rendrait ce truc vendable. Voilà ce qu’ils ont trouvé :

Vendez moi ce crayon !  dans Chroniques d'un Gourou

Comment te dire … Tout y est : comme pour la plupart des publicités pour un parfum ou une voiture, on a la femme peu vêtue au regard de braise ; on a le sujet d’actualité dont tout le monde parle ou a entendu parler récemment. On a donc une affiche qui attire l’attention, bravo.

Je suis déçue cependant (ok, j’étais déjà déçue de base, je n’aime pas les pubs de parfum). S’ils font du parfum, ils font de la chimie, et s’ils font de la chimie ils doivent savoir qu’il y a des réactifs qu’on ne met pas ensemble, sinon … ça réagit. Suis-je la seule que ça choque ? Qu’on n’ait pas relu leur copie ?  « Euh, les gars, je crois que vous avancez en terrain glissant », non, eux ils ont voulu y aller pied dedans, et en accentuant les détails.

 » I, too, wanted to cause a scandal ! »

Sérieusement ? Ta clientèle est au courant du scandale Weistein, ou de l’ampleur de #metoo, ou de la libération de la parole des personnes qui ont subi des agressions, et toi tu veux miser sur le fait que ta clientèle aussi, elle veut qu’on parle d’elle ? Soit c’est à interpréter comme « il y a mieux que des agressions pour faire parler de soi » (ouais sérieux elles saoulent à dire qu’on leur fait du mal, elles vont pas porter plainte en plus ?), soit comme « vous aussi, vous allez sentir tellement bon qu’on va vous agresser » (ok je pars loin).

Bref, cette publicité est partout et ça m’énerve.


  1. Melgane écrit:

    Alors à vrai dire, avant que tu les soulignes, j’avais pas du tout les références, mais alors PAS du TOUT !
    Après, je pense que l’histoire du scandale, ça serait plus le fait de porter le parfum qui fait que l’on va faire scandale, mais pas scandale genre « je vais crier au viol » plus scandale dans le genre « avoir la célébrité ». Je ne sais pas trop quelle cible de femmes ils visent (plutôt jeunes je dirais) mais chez les jeunes (ados et un peu plus…) il y a une volonté assez forte de « devenir célèbre ». Pas de chanter, pas de jouer la comédie, pas d’écrire un roman, mais de « devenir célèbre » et peut-être que le fait de faire scandale veut se raccrocher à ça : Kim Kardashian avec la sex tape, les candidats de télé-réalité qui font le buzz, ce genre de choses-là. Plus le « scandale-célébrité » qui ferait que tu arrives en Une des magazines.

    Citer | Posté 27 novembre 2017, 27 novembre 2017 à 18 h 36 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Oui je ne pense pas – je n’espère pas – qu’ils aient voulu faire un truc tendancieux avec les histoires d’agressions sexuelles. C’est juste que leur campagne est mal tombée pour le coup … Et sans le contexte, je le trouve toujours un peu limite, mais comme je disais : globalement, toutes les publicités pour un parfum ou une voiture sont un peu ambigües :/

      Citer | Posté 17 décembre 2017, 17 décembre 2017 à 22 h 02 min
    • Melgane écrit:

      Je penses qu’elles sont ambiguës parce qu’elles touchent aux questions de genre. Les pubs de parfums c’est la séduction, chez les femmes comme chez les hommes (Invictus qui porte sa coupe et qui tombe devant un groupe de femme drapées comme des déesses grecques), Axe est particulièrement friand de ce genre de publicités. Et pour les voitures : attribut des hommes, nouvelle épée, arme de séduction depuis les années 1970 : tu as une voiture, tu peux séduire ! Opel et sa voiture avec du wi-fi dedans les attire toutes (« Casanova » comme code wi-fi). Du coup, comme elles touchent au genre, à la virilité, la masculinité et la féminité elles sont obligées, presque, de jouer sur la séduction et aussi le sexe.

      Citer | Posté 18 décembre 2017, 18 décembre 2017 à 17 h 47 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA