Je n'ai qu'une chose à te dire…



La petite soeur

Ce week end, j’avais prévu de participer au casting Elite Model de Paris. Oh je sais, tu vas me dire : woah l’autre comment elle se prend pas pour de la merde, déjà elle veut être modèle mais en plus la meilleure, l’élite. Attends, bouge pas. Si je me suis intéressée à ce casting c’est qu’il s’agit de la plus grande agence de mannequins, donc ils brassent du monde, donc ils ont les moyens de recruter beaucoup de personnes différentes dans leurs castings, donc je peux me fondre dans la masse. Autre point, je corresponds à des critères objectifs tels que la grande taille et la minceur, c’est pas de la beauté, ce sont juste leurs critères.

Je n’y suis pas allée finalement, parce que depuis la veille j’avais développé des critères objectifs de non-photogénie, une colonie de boutons comme à mes 15 ans avait éclos sur un côté de mon visage. Sans doute un signe (pas un signe, une négligence de ma part en fait), parce que ça fait quelques années que ma peau a cessé d’être indécise.

J’en suis très frustrée. Parce que voilà, je m’étais dit que même si je ne suis pas jolie, même si ce casting est uniquement l’occasion de montrer que je ne sais pas marcher en talons à des gamines de 14 ans et demi, je voulais le faire au moins une fois. Et c’était la dernière occasion parce que ces castings sont annuels et que j’ai atteint l’âge limite des 21 ans — je suis périmée.

La petite soeur dans Chroniques d'un Gourou ello-optimized-caabca00
@themandesigns  sur Ello

Si tu me connais, tu vas probablement te dire que non, ce n’est pas moi, cette personne qui veut participer à un concours de meufs maigres en talons hauts. Bah écoute, j’ai l’impression d’en avoir besoin. Je suis d’accord que c’est étrange que j’en aie envie, alors le besoin est une explication que j’ai trouvée.

En seconde, quand j’ai fait du théâtre parce que ça aide à vaincre la timidité, la prof ne m’a même pas remarquée et de toute l’année j’ai regardé les autres jouer sans qu’on m’appelle (enfin si, une fois). Au lycée, j’étais tout le temps voûtée parce que je voulais dissimuler ma grande carcasse. Tout ceci est cohérent, j’ai réussi à m’effacer. Mais avec cette histoire de modèle il ne s’agit pas que de se faire violence pour « enfin » m’exposer au grand moyen jour, de trouver un moyen pour qu’à tout prix on me voie. Non, parce qu’aujourd’hui on me voit, et depuis j’ai refait du théâtre et on m’a laissée jouer. Il s’agit peut-être de pouvoir marcher avec des talons et pas me sentir trop grande (ouh, le problème de riche). Il s’agit quand même de dépasser un truc : être au centre de l’attention. Je suis celle qui, comme beaucoup, traverse une pièce en longeant les murs. Si être devant un objectif me gène, je peux encore moins regarder les gens dans les yeux quand je parle (et ce même quand je vous connais parfois, je suis désolée).

 ello-optimized-57e2a1f8 dans Chroniques d'un Gourou
Matt Semke @catswilleatyou sur Ello

Je n’ai aucune idée de si être modèle photo est plutôt une aide à l’ouverture ou une preuve de timidité. Si c’est un caprice ou un besoin justifié. Mais je suis la petite sœur, je suis la dernière et j’aimerais essayer, pour une fois, d’être le modèle.


Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA