Je n'ai qu'une chose à te dire…


« | Accueil | »

Le privé et le politique

C’était un slogan pour la libération des femmes ça, « Le privé est politique » (c’est toujours un slogan féministe). A cette époque où les femmes étaient à la maison, leur vie était du domaine privé, et ça ne communiquait pas avec l’extérieur. Dit plus joliment :  les femmes sont exclues de la citoyenneté et assignées au domestique #.

Alors, pas de travail, pas de droit de vote, pas de pénalisation du « crime passionnel », bref la cata.

Alors oui, le fait qu’aujourd’hui, le privé soit politique, est une bonne chose. Sans parler de la plupart des femmes qui ne sont maintenant plus assignées au domestique, on peut au moins lutter contre les violences conjugales, les maltraitances d’enfants : l’Etat a aussi le monopole de la violence dans nos maisons.

 ello-olyavansaane

Source : Ello – Olya van Saane

Alors, par conséquent, je ne vais pas me plaindre directement de ça, tu veux bien ?

Aujourd’hui, en plus d’être des citoyens (donc avec une prise sur l’extérieur), nous sommes aussi des internautes. Et là, on a bien des réglementations qui sont appliquées mais on est un peu flou au niveau du territoire de l’Etat, et puis si tout était contrôlé et limité ça râlerait un peu. Bref, on part beaucoup plus et beaucoup plus vite en c…acahuète sur internet (en particulier sur les réseaux sociaux parce qu’il n’y a plus que ça qui tourne – en plus de candy crush).

Il y a plusieurs choses parties en cacahuète qui m’ont interpelée récemment :

    – La vague d’indignation soulevée par la mort d’un enfant nourri au lait végétal #

    – Le fait, plus général, qu’à force de parler de fake news à tout va, on prône l’existence d’une seule et unique vérité, indiscutable, celle basée sur les chiffres et les faits.

 Bon oui, les chiffres et les faits sont vrais. La vérité n’est pas une opinion. Mais c’est important de douter, comme disait ce bon vieux Descartes.

Donc, avant-hier, je suis tombée sur un post qui disait, en gros « arrêtez de dire que les vegan sont cons, c’est juste que là les parents ont été cons, et d’ailleurs ils n’étaient pas vegan ». C’est l’histoire de gens qui ont décidé que leur enfant était allergique au lait et que du coup du lait d’amande seul suffirait à remplacer ça. Mais ce post est parti en gros jugement du mode de vie des personnes. Parce que d’un coup, vu que ces gens consultaient un « médecin homéopathe », dans la tête des gens ça a dû se transformer en « expert vaudou » (tu sais celui qui laisse des petits mots dans ta boîte aux lettres, qui te promet le retour de l’être aimé et la réussite du permis).

Alors. L’homéopathie exploite l’effet placebo. On dilue un truc dans de l’eau  jusqu’à ce qu’il n’y ait plus du truc (moins d’un atome, quand on fait le calcul, ouioui). Mais les médecins homéopathes sont de vrais médecins, ils ont eu une formation de médecin avant tout, et s’ils voient que ta maladie est grave ils ne vont pas te filer des granules (enfin, pas que). S’ils doivent te vacciner ils ne vont pas t’injecter du sucre mais ils vont faire un vrai vaccin, parce que c’est leur boulot. N’empêche que pour les petits rhumes, il s’avère que l’esprit humain est assez fort pour se convaincre de se soigner avec du sucre.

Tout ça pour dire : mais qui sommes nous pour décider de comment les gens doivent se soigner, ou manger, ou se déplacer ? On peut être des amis, et donner des conseils. On peut être écolos, et conseiller de pas trop prendre l’avion parce que quand même, le décollage de l’avion il consomme autant que ta voiture en une année. On peut être fauché et proposer un covoiturage. Mais ça m’insupporte qu’on décide que je suis une terroriste tueuse d’enfants parce que moi, je bouffe du sucre pour soigner mes rhumes (et certes, je ne traite pas les arbres). (Ouais, je rage à l’écrit, ça te plaît pas hein ?)

Dans ce même débat stérile (les débats en ligne ne sont pas des débats, ce sont des gens qui donnent leur opinion à tour de rôle – un peu comme moi là -, sans tenir compte de l’opinion précédente), on a eu droit également à « vous êtes cons à pas manger de la viande, c’est naturel on a toujours fait ça ». Bah. Si les gens décident de pas manger de viande, il y en aura plus pour nous. Ou autant mais meilleure. Ou moins chère (l’offre, la demande, tout ça…). Donc tant pis pour eux, ils ont décidé.

b_1_q_0_p_0
Comme ça vous évitez le risque de faire mourir votre gosse.

Le privé devient politique, à mon avis, pour un peu tout et n’importe quoi. Certains individus prétendent détenir LA vérité, celle qui ne change pas avec le temps, et nous arrosent avec sans trop prendre de précautions. Je m’inquiète de l’augmentation de ce phénomène. Parce que le « je n’ai rien à cacher, puisque je n’ai rien à ma reprocher » (les gens, je vous conseille de ne pas venir me dire ça sérieusement, je n’y crois pas) risque de perdre du terrain si rien que pour des modes de vies on peut se faire épingler. 


  1. Marina écrit:

    Merci pour cette « chronique » c’est chrobien … Nan en vrai j’aime beaucoup la diversité des débats que tu arrives à soulever, tout en gardant le même fil conducteur. C’est très subtil et j’aime toujours autant te lire ;) Pokoù

    Citer | Posté 5 juin 2017, 5 juin 2017 à 21 h 54 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Trugarez :) (eh oui, le fil conducteur c’est moi, et c’est difficile à changer :p )

      Citer | Posté 5 juin 2017, 5 juin 2017 à 22 h 13 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA