Je n'ai qu'une chose à te dire…



Le monde des grands

Vous n’êtes pas votre bulletin de notes !

La société est un processus bien réfléchi. Tout le temps où le bulletin de notes est mauvais, on se sent rabaissé, mais quand il devient bon on est bien content de s’y associer. Si le reste n’est pas terrible, il y a au moins ça. Et maintenant que le bulletin est bon, je ne veux pas que quelqu’un me prenne ma place durement gagnée. On ne me prend pas ce qui me rassure, je mords. J’ai beau avoir une société autour de moi, je suis une bête féroce. Voilà.
Hier, j’ai été à un forum de recrutement pour trouver un stage et apprendre à parler aux gens dans un contexte chelou professionnel. C’est aussi un monde de vautours : quelqu’un vient te voir « tu trouves des entreprises qui te plaisent ? » « Oui », dis-je, et il y en a une qui m’intéresse vraiment que je n’ai pas encore été voir. Et que fait cet interlocuteur ? Il se dirige vers cette entreprise. Alors évidemment, je m’inquiète, il pourrait me voler mon stage. Je suis une ex-hippie perdue dans ce monde de concurrence. Je sais pas ce qui est le pire dans la pensée précédente : que je puisse penser tout de suite qu’il va voler l’offre de stage ou qu’il s’agisse déjà de la mienne ?
Je ne sais pas ce qui est le plus angoissant : se retrouver dans ce contexte ou penser comme un prédateur dans ce contexte ? Parce que je ne suis pas à l’aise, j’ai des comportements que je n’aurais jamais eus avant – crois-je.

Le monde des adultes c’est vraiment pas marrant. Je ne sais même pas comment je l’imaginais, mais ce que je vois n’est pas terrible. Ce que je fais non plus. Le monde des adultes est mauvais à cause de gens comme moi qui ne savent pas comment on fait.


  1. Le Cosmogone écrit:

    Je ne pense pas que ça soit à cause de toi. Ni de gens comme toi. Ce qui se passe, c’est que « le marché du travail » crée un contexte tout à fait toxique pour les humains, comme tu viens d’en faire l’expérience toi-même, ça incite directement à la concurrence, parce que le chantage à l’emploi, c’est directement un chantage à la survie. C’est très subtil et pernicieux, parce que c’est un instinct très puissant contre lequel personne ne peut aller, celui de survivre. Alors avoir créé un contexte (le marché du travail) où ne pas avoir de travail signifie ne pas avoir d’argent, qui signifie à son tour mourir, c’est très habile : « les gens se comportent toujours comme les conditions dans lesquelles ils sont plongés les conduisent à se comporter » dit Frédéric Lordon. Quand on comprend ça, on voit bien que c’est pas une question d’être humains individuels sur qui repose la faute (concept d’ailleurs que je conteste fortement), mais bien de structures qui poussent les humains à se comporter d’une façon ou d’une autre.
    Aussi, cette peur que tu ressens face à ce comportement que tu as eu dans ce contexte, garde-la et chéris-la : c’est ton meilleur instrument d’accès à l’autonomie. Tu as un recul que certains n’ont pas, alors profites-en si tu le peux ^^ Par exemple, en fuyant le marché du travail et l’aliénation qu’il implique, pour un système plus respectueux des droits humains (genre la fonction publique qui garantit un salaire indépendamment de l’emploi, mais pas indépendamment de la qualification). Enfin je dis ça comme ça, je propose, mais l’idée c’est que si cette prise de conscience peut t’amener à échapper à une situation dont tu ne veux pas, c’est chouette. Enfin je ne sais pas ce que tu en penses mais ça m’intéresse ^^

    Citer | Posté 11 février 2017, 11 février 2017 à 18 h 32 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Je ne sais pas si j’ai le courage de fuir le monde du travail, en tous cas pas pour l’instant. D’ailleurs, c’est une structure avec laquelle on vit, alors si ce que tu dis est vrai, je compte accéder à l’autonomie en comprenant la structure… Quitte à la quitter une fois que j’ai assez appris – ce qui peut prendre un temps fou.

      Citer | Posté 17 février 2017, 17 février 2017 à 12 h 21 min
    • Le Cosmogone écrit:

      Je comprends ^^ Je ne peux que te rediriger vers les travaux de Frédéric Lordon et Bernard Friot (et l’excellente vulgarisation faite par Usul) ^^
      En attendant courage =)

      Citer | Posté 19 février 2017, 19 février 2017 à 13 h 38 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA