Je n'ai qu'une chose à te dire…



J’avais prévu de rater

Aujourd’hui, j’ai triché. Il y a, dans un coin de ma chambre, un paquet de lettres et de feuilles volantes plus ou moins destinées à être lues par « moi plus tard » ; aujourd’hui j’ai ouvert l’enveloppe « pour toi, quand tu seras majeure et vaccinée – après 2015 ? »
Oui, je suis majeure depuis un certain temps maintenant (je m’octroie le droit de parler comme une vieille, aussi), mais cette lettre était destinée à moi-de-plus-de-18-ans. C’est un papier écrit en 2011, et à cette période, se dire qu’un jour j’aurais 20 ans devait paraître grandiose : effrayant et intriguant.

J’ai triché car nous ne sommes pas après 2015. J’ai juste eu 20 ans, et pour moi un anniversaire c’est la fin d’un année, nous sommes donc après ma 20ème année, allez c’était une petite triche de rien du tout.
Dans cette lettre, je raconte quelques inquiétudes, des questions que je me pose. Je stagne un moment sur la procréation : non Sterenn, tu n’auras pas d’enfants.

Puis vient mon projet d’études post-bac. Nous sommes fin 2011, je suis en première, et notre prof principale veut vraiment que nous ayons des idées, si ce n’est un projet. A ce moment-là, je sais déjà que je veux tenter la prépa scientifique, ce truc obscur où apparemment on en chie, pour faire une école d’ingénieurs après. Mais ça, je ne l’écris pas tout de suite. Ce que j’écris, c’est que dans le cadre de mes études en fac d’histoire, j’irai sûrement faire un échange Erasmus. C’est en tournant la page qu’il est écrit que j’entrerai en fac d’histoire après échec de ma prépa.

J'avais prévu de rater dans Chroniques d'un Gourou f11-highres

Ce n’est pas grand-chose, mais mon projet d’études est plus détaillé à partir du moment où j’ai raté ma prépa.

Alors, pourquoi je n’ai pas arrêté ?
Pourquoi fallait-il que j’imagine un échec pour mon premier choix ?

Ce n’est pas grand-chose, mais heureusement que je n’ai pas ouvert cette lettre à moi même en février dernier : je me serais inscrite en fac de lettres.

 


  1. Kop' écrit:

    Tu serais venue avec moi à Lille.

    Citer | Posté 1 avril 2016, 1 avril 2016 à 15 h 01 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Rien ne m’empêche de venir à Lille un jour :)
      Et en fait, ça me dérange d’inclure ça dans le « ratage ».

      Citer | Posté 8 avril 2016, 8 avril 2016 à 12 h 06 min
  2. Ronia écrit:

    Ton article me laisse songeuse…
    Ce besoin de casser nos rêves, cette sécurité de se dire : je vais échouer, mais j’ai un plan B. Nous l’avons tous… De l’autoprotection? Une sous estimation de nos capacité à réussir, à triompher?
    Cette évolution ultra rapide aussi, cette capacité de changer, d’évoluer entre 15 et 20 ans (et après encore… Il y a trois ans j’ai pensé : ça y est, 20 ans, je suis chez les grands. Aujourd’hui, à l’aube des 23, je réalise que non… Je suis encore en pleine évolution et ce que j’ai dit hier aura changé demain : difficile de se faire confiance!)
    Bisous!!

    Citer | Posté 30 décembre 2015, 30 décembre 2015 à 15 h 02 min

    Répondre

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA