Je n'ai qu'une chose à te dire…


  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2015

Abécédaire des choses qui méritent qu’on vive pour

Je ne crois pas avoir déjà écrit un article avec un titre aussi long. Ça tombe bien, ce n’est pas un titre à moi : ceci est un tag, le deuxième ici #. C’est ça de bloguer en communauté, on n’est jamais vraiment des asociaux, la blogueuse est une espèce grégaire, bref.

Alors voilà, aujourd’hui petit exercice de l’esprit : on prend l’alphabet, de préférence l’alphabet latin (celui qui n’a pas 28 lettres), et avec on écrit les plaisirs simples de la vie, ceux qui méritent qu’on vive pour.

les Arbres
  ce mot sera censuré mais j’aurais Bien aimé le mettre
les dessins de Claude Ponti
les Dunes en bord de mer
Écouter
parler autour d’un Feu
contempler la Galaxie
se rouler dans l’Herbe
Imaginer
le Jardin botanique de Brest
les Kaléidoscopes (c’est plus crédible que Kangourou et en plus c’est vrai : c’est trop chouette comme engin)
faire des câLins
Manger
Nager
l’Oseille sauvage
les Pastèques
communiQuer en plusieurs langues
Rêver
les Siestes
Tomber ami
éternUer (que de niaiserie en moi)
Voyager
Winnie l’ourson
se sentir eXister
essaYer
Zola et Maupassant, quand même.
 
20yokya

Je vous avoue avoir un peu triché (j’en ai rien à cirer de Winnie), parce qu’il y aurait du chocolat en jeu pour celui qui trouve un truc à chaque lettre, et je pense que le chocolat mérite un peu qu’on vive pour aussi. Merci à Bettasplendens d’avoir eu l’idée, et à Dans un monde de Grands d’avoir transmis le flambeau :)

Koppa, je te « tague » ? 

Edit : un titre long ici #


J’avais prévu de rater

Aujourd’hui, j’ai triché. Il y a, dans un coin de ma chambre, un paquet de lettres et de feuilles volantes plus ou moins destinées à être lues par « moi plus tard » ; aujourd’hui j’ai ouvert l’enveloppe « pour toi, quand tu seras majeure et vaccinée – après 2015 ? »
Oui, je suis majeure depuis un certain temps maintenant (je m’octroie le droit de parler comme une vieille, aussi), mais cette lettre était destinée à moi-de-plus-de-18-ans. C’est un papier écrit en 2011, et à cette période, se dire qu’un jour j’aurais 20 ans devait paraître grandiose : effrayant et intriguant.

J’ai triché car nous ne sommes pas après 2015. J’ai juste eu 20 ans, et pour moi un anniversaire c’est la fin d’un année, nous sommes donc après ma 20ème année, allez c’était une petite triche de rien du tout.
Dans cette lettre, je raconte quelques inquiétudes, des questions que je me pose. Je stagne un moment sur la procréation : non Sterenn, tu n’auras pas d’enfants.

Puis vient mon projet d’études post-bac. Nous sommes fin 2011, je suis en première, et notre prof principale veut vraiment que nous ayons des idées, si ce n’est un projet. A ce moment-là, je sais déjà que je veux tenter la prépa scientifique, ce truc obscur où apparemment on en chie, pour faire une école d’ingénieurs après. Mais ça, je ne l’écris pas tout de suite. Ce que j’écris, c’est que dans le cadre de mes études en fac d’histoire, j’irai sûrement faire un échange Erasmus. C’est en tournant la page qu’il est écrit que j’entrerai en fac d’histoire après échec de ma prépa.

J'avais prévu de rater dans Chroniques d'un Gourou f11-highres

Ce n’est pas grand-chose, mais mon projet d’études est plus détaillé à partir du moment où j’ai raté ma prépa.

Alors, pourquoi je n’ai pas arrêté ?
Pourquoi fallait-il que j’imagine un échec pour mon premier choix ?

Ce n’est pas grand-chose, mais heureusement que je n’ai pas ouvert cette lettre à moi même en février dernier : je me serais inscrite en fac de lettres.

 


Peur, haine ou indifférence ?

Hé les gens, je ne comprends pas.
Je ne sais pas ce qui se passe, mais ma réaction n’est pas à la hauteur. Pas à l’échelle de la merde dans laquelle on rentre à vitesse considérable. Pas à l’échelle de la peur que se concrétise dans nos régions préalablement monstrueusement agrandies. Pas représentative de cette abstention qui devrait nous rappeler que très peu de citoyens, finalement, s’intéressent réellement à la politique. Et puis voter ce n’est pas s’intéresser, mais passons.
Les gens, ce soir je suis triste et comme d’hab, j’ai un peu peur. On le voit bien que le vote, bien que rare façon qu’a le citoyen pour se faire entendre, n’a pas ou très peu de poids. On sait bien que les multinationales et la finance sont intouchables, que nous, petites personnes, n’avons aucune prise dessus (« arrêtez de consommer », certes, mais c’est facile à dire seulement – et encore). On la sent l’inertie de tout un pays qui a peur de se faire décimer par un taré au coin d’une rue passante.
Mais les gens, soyez gentils ; on le dit depuis des années, la politique on ne vote jamais pour mais surtout contre. La haine n’est pas une menace, c’est une réalité. La peur aussi. Ne pas céder à la haine, c’est voter contre la haine. On s’en fout, de ces gens qui veulent gouverner : on n’a pas de pouvoir sur eux, ils n’ont pas de pouvoir pour nous. On s’en fout, en aucun cas ils ne pratiquent la magie, ces gens_là, et en aucun cas ils rendront notre vie meilleure. Mais il y a une chose : ils peuvent nous pourrir la vie. Ils savent ce qu’ils veulent, à défaut de savoir ce dont vous avez besoin, les gens.

Cette année, je suis blasée. Cette année, je suis perdue. Apparemment, la participation n’est pas aussi haute qu’il y a cinq ans. « Bien mieux qu’il y a cinq ans », ai-je entendu. Si je suis perdue, c’est aussi que « il n’y a pas eu vraiment de campagne électorale, pour cause d’attentats » #. Et puis sinon, il n’y a que 13 régions, les gens seraient perdus.
On nous donne la participation : 43% , et l’abstention : 49.5%. La somme ne fait pas 100% (je sais encore compter, ‘z avez vu ?). Vraiment, ils ont du mal à nous donner les votes blancs (et nuls)… Pourtant, ils pourraient en parler et interpréter à souhaits? Peut-être même que certains abstentionnistes se déplaceraient pour voter blanc ? Ou alors les 7,5% ne sont pas les votes blanc mais autre chose, quoi alors ?

Peur, haine ou indifférence ?  dans Chroniques d'un Gourou

Cette année, je ne sais même plus si j’ai peur. Encore une élection comme ça et je rejoindrai l’avis « Tant pis, laissons la haine gagner et ils verront bien ce qu’ils ont provoqué ». Je veux bien que l’autodestruction soit amusante, mais bof quand même quand ça concerne 66 Milions d’habitants.

J’ai la nausée, déjà que de base j’avais mal au ventre, c’est navrant.

 » Plus jamais de 20% !  » Et on a oublié.

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA