Je n'ai qu'une chose à te dire…



Ma vie à poêle

Oui, j’étais vraiment obligée de faire ce jeu de mots pourri… Tu sais, pour l’audience, tout ça …

Mise en situation : je suis actuellement dans un appartement vide, vide de quelques unes de mes affaires déjà, vide de ma colocataire surtout, et par conséquent vide de toutes les affaires de ma colocataire.

Aussi, nous passerons sur le fait que je puisse effectivement vivre à poil puisque je suis seule dans cet appart et que c’est l’été.

Dans le cadre primaire de ma survie, j’ai voulu me faire des pâtes un soir. Or, je ne possède pas de casserole. C’est Koppa qui en possédait. J’ai donc entrepris de faire des pâtes à la poêle. Je ne détaillerai pas ici le processus de cuisson des pâtes, c’est la même chose qu’avec une casserole, je t’assure.

Les pâtes étaient cuites, c’est donc une réussite dont je suis fière (il en faut peu…)

Ma vie à poêle dans Chroniques d'un Gourou Pates
La preuve en images !

(L’épisode cup a lui aussi été un succès, bref.)

J’ai voulu pousser l’expérience plus loin, en faisant un gâteau. Ouais, Koppa avait aussi le four, et ça je l’avais oublié, j’avais prévu de faire un gâteau. Donc j’ai fait ce gâteau.

Commençons par annoncer que le corps humain est constitué à 18% de carbone (pourcentage massique) #.

Premièrement, j’ai déterré une recette que j’avais notée au début de l’année, la recette d’un gâteau au citron sans produits laitiers. Comme je suis quelqu’un de très précis, à côté de « mettre 10 cuillerées à soupe de farine dans le saladier », j’ai précisé « ça dépend carrément de la cuillère ». Du coup, j’ai mis 3 cuillères et demi dans mon récipient.

Ensuite, j’ai rajouté « du sucre » (toujours dans la précision). Puisque je n’avais pas de citron, j’ai mis du chocolat en poudre avec. Puis j’ai rajouté les œufs (« deux ou trois ») (deux).


Finalement, j’ai beurré (raté pour le sans produits laitiers) et fariné la poêle, j’ai versé la pâte, j’ai rajouté des palets de chocolat noir dessus, et : tadaam !

 cuisine dans Chroniques d'un Gourou
L’autre poêle, à coté, a fait office de couvercle.

Bon … De quoi ton corps est-il constitué à 18% ?

Bien. Ingérer un gâteau partiellement carbonisé une fois par semaine dans votre vie ne vous tuera pas.

Donc, après un petit quart d’heure de cuisson à feu doux (honte à moi, je n’ai pas non plus noté le temps de cuisson, à défaut d’être précise j’aurais au moins fait un gâteau unique), une douce odeur de cramé est parvenue à moi. J’ai éteint le feu et ai laissé le couvercle fermé (dans une poêle, ça cuit par le bas, il faut bien que le haut cuise aussi – je l’ai laissé au chaud pour faire l’illusion d’un four) (le gâteau n’y a vu que du feu !)

Le dessous est effectivement un peu cramé, mais la poêle n’a rien : c’est a priori mangeable !

 solitude
Cookie mou.
 vacances
Les petites cheminées
Un Pacman mutant !
Alors, pour ce qui est du résultat, gustativement (comment ça ce mot n’existe pas ?) c’est pas mauvais, mais un peu étouffe-chrétien tout de même. Ce soir je vais boire un thé à côté, demain matin fromage blanc, bref il n’y a pas de problème, que des solutions !
*
C’est dans ce genre de situations que l’absence de Koppa devient souhaitable : la pauvre se serait sentie obligée de complimenter mon travail, mais je sais qu’elle m’en aurait laissé les trois quarts … Ou alors ce gâteau ne serait il qu’un prétexte trouvé par mon esprit tordu pour souhaiter cette absence ?
*
Autre constatation : quand je n’ai rien à dire, je parle de cuisine.

  1. Isabelle écrit:

    Bravo pour ta créativité. et il n’avait pas l’air mauvais ce gâteau. Il fallait y penser ! Bon dimanche. Isabelle

    Citer | Posté 26 juillet 2015, 26 juillet 2015 à 11 h 24 min

    Répondre

  2. lirisperdue écrit:

    le coup des 10 cuillères à soupes qui se transformenr en 3 cuillères car ça depend de la cuillère … Ca aurait pu être moi !

    Citer | Posté 22 juillet 2015, 22 juillet 2015 à 20 h 47 min

    Répondre

  3. Marina écrit:

    Il me semble qu’il y a du citron aussi dans ce gâteau non ;) ?

    Citer | Posté 20 juillet 2015, 20 juillet 2015 à 9 h 31 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Oui, mais j’avais pas de citron – j’ai mis du chocolat à la place.

      Citer | Posté 20 juillet 2015, 20 juillet 2015 à 11 h 00 min
  4. Koppa écrit:

    Je n’ai pas bien compris si tu souhaites son absence ou t’en lamente à cause des répercutions culinaires ?! En tout cas ça te pousse à être créative. En lisant cet article je ne me suis dit qu’une chose (enfin, disons plutôt qu’il n’y a eu qu’une pensée dominante dans ma réflexion) : « cette fille est géniale » ! Personnellement, sans casserole, j’aurai paniqué et j’aurai mangé les murs (peut être me serrais-je contenté de les lécher) !

    Citer | Posté 19 juillet 2015, 19 juillet 2015 à 21 h 56 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Je me lamente donc je crée des situations ou je souhaite cette absence :/
      Lécher les murs serait une solution pour uniformiser la peinture de John ^^

      Citer | Posté 19 juillet 2015, 19 juillet 2015 à 22 h 01 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA