Je n'ai qu'une chose à te dire…



Revoyez vos fantasmes.

Je ressens une attirance sexuelle envers les personnes écrivant des articles.

(Non, ça n’est pas un article sexuel)

Un article au sujet de quelque chose qui me tracasse, tel un nain.

Donc, on m’a envoyé un lien récemment, dans le cadre « je suis curieuse de voir ce que ça donne de s’inscrire là-dessus, tiens, inscris-toi ». Je suis arrivée à un article qui disait: Je suis sapiosexuelle. Mais peut-être que toi aussi.

Et puis là-dessus (tu peux aller lire l’article qui est fort court) ils parlent de tous types de quelque chose-sexuels, des gens attirés par plein de critères différents…

Ce qui m’agace ici, c’est entre autres qu’ils s’appliquent à mettre des catégories. Pour tout. Partout. Ça relève du caprice, les gens ! Et puis c’est déroutant. Pensez aux gens qui voudraient à tout prix se trouver une catégorie. On leur propose homo, hétéro, et ils ne savent pas. On leur propose donc bi, ou asexué, toujours pas.

Les nuances les gens, vous connaissez ? Et puis d’ailleurs, la robe était bleue ou blanche ?

Vous m’agacez.

Penchons-nous un instant sur la description du gastrosexuel. (Déjà, le nom est dégueulasse, sérieux.)

Le gastrosexuel est un homme célibataire âgé entre 25 et 44 ans, curieux, passionné par la cuisine, séducteur, instruit, qui aime voyager et qui a un emploi. (Agence PurAsia, Royaume-Uni)

#

Attention, à 45 ans, tu ne peux plus l’être. Et puis à 22 ans tu es encore un jeune fou, tu apprends encore à cuisiner, non vraiment ça ne va pas.

Calmons nous. Alors: Il est un homme. Donc pas disponible pour tout type donné au-dessus, juste pour les femmes et les homos (et les bi). Il est… célibataire. Oui, je pense que le but ici c’est de le caser. Mec, si tu sais faire la cuisine, fais-en profiter quelqu’un ! Ça tombe bien, il est séducteur (du coup il n’est pas célibataire longtemps ?). Il est instruit (‘Faut pas déconner, un imbécile qui cuisine, c’est décevant…), il aime voyager, et ça c’est parce qu’il a un emploi, donc il est surement plein de fric. Vous l’aimez ?

Oui, en fait ce n’est qu’une catégorie de gens, vachement restreinte. Un caprice de femme ou de gay (ou de bi).

Les sapiosexuels, par contre, sont une catégorie de désirants: comme des homo-, hétéro-, bi-, pan-, a- sexuels, ils sont ceux qui sont attirés par des individus intelligents. En fait, plus qu’intelligents, genre diplômés et sûrement encore avec un emploi bien rémunéré. Il y a une certaine ouverture puisqu’ici on ne parle pas du genre de la personne désirée par le sapiosexuel. Mais bon, en deux points:

  • Dans tous les cas, évidemment que c’est sympa d’avoir une compagne ou un compagnon intéressant. Surtout si cette personne sait faire la cuisine.
  • Ça sent la ‘femme vénale généralisée’ à des kilomètres !

Alors voilà, le profil du chômeur, si beau soit-il, ne convient plus. Vous avez remarqué ? Plus d’apparence physique ! Une apparence sociale. Des garanties, une assurance. Et des catégories exprès pour.

Mais si on élève cette catégorie au niveau des autres (homoheterobiapan…), il est clair que la catégorie est supposée assez diversifiée pour pouvoir choisir (une hétéro va choisir « son type d’hommes », un sapio- aussi).

Mettons nous un instant dans la tête d’un sapiosexuel. Son existence est-elle compliquée ?

Si le sapiosexuel, qu’on appellera dans la suite Bob, est très con, oui. Parce qu’il ne pourra pas attirer ses proies (sauf s’il apprend son cours, là il intègre, mais ceci est une autre histoire). Donc, Bob va s’orienter vers de longues études, ou alors va se réorienter souvent et par conséquent ses études seront longues. Bob court deux types de risques: le premier, celui d’être attiré sexuellement par ses professeurs. Le second, de devenir brillant, et là il ne pourra qu’envisager de copuler avec lui-même, les autres n’étant plus à la hauteur (euh, je suis le meilleur)

Le sapiosexuel doit donc être exigent, autant avec lui-même qu’avec son entourage.

Bob, j’espère que tu es patient.

caddie

Je voulais illustrer la frustration de Bob qui n’est plus attiré que par lui-même…

C’était un article koppesque, aujourd’hui. Sérieux, il va falloir que je … Que j’arrête de prendre Koppa trop au sérieux ? Méfions-nous des koppa sauvages. Et même domestiqués, d’ailleurs. Et sachez qu’incessamment sous peu sera publié un article (un article, que dis-je ? Un cap, une trilogie !) du même type, sur son blog, donc. 


  1. Gleamy4444 écrit:

    J’ai adoré ton article ! Il est très drôle, et tu m’as appris des choses. Mais plus encore que cela, je suis d’accord avec toi : pourquoi tout classer ? L’Homme s’enferme et se restreint avec ses propres idées… Tant et si bien que l’on en vient à appartenir à 5 catégories en même temps (que l’on va appeler Quintatégorie, parce que ce n’est pas drôle, sinon…). Pourquoi ne pas être seulement comme l’on est ? A cause de la société et de ses dictats. Malheureusement, il est bien dur de s’en débarrasser, et de ne pas suivre les mêmes chemins que Monsieur ToutLeMonde… Toujours est-il que nos conventions nous rendront (et nous rendent déjà) malheureux.
    Merci d’en avoir parlé ! Tu m’as inspiré !

    Dernière publication sur Les Aventures de Gleamy 4444 : Mes Actualités - Wattpad

    Citer | Posté 2 mai 2015, 2 mai 2015 à 16 h 37 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Merci beaucoup ! Oui, c’est ce besoin de tout cloisonner, et ce avec des catégories pas possibles qui m’a fait « réagir » .. Je suis contente de t’avoir inspiré ;)

      Citer | Posté 2 mai 2015, 2 mai 2015 à 17 h 35 min
  2. Koppa écrit:

    Je ressens une attirance sexuelle envers les personnes écrivant des articles… Syngraféasfylófilos ou repórterfylófilos ?

    Citer | Posté 1 mai 2015, 1 mai 2015 à 19 h 49 min

    Répondre

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA