Je n'ai qu'une chose à te dire…


Enclume !

Ce n’est pas la première fois que je dis que j’aime le mot « enclume »: il est beau, il sonne bien, mais en aucun cas je ne veux m’identifier à l’objet. Trop lourd, il ne peut s’envoler. L’enclume est condamnée à se faire frapper. Elle est faite pour supporter les coups.

Un humain c’est mou, le cerveau humain est plastique, l’esprit humain est changeant et même imprévisible. Il se peut que nous soyons comme le roseau, celui qui « plie mais ne rompt pas ». Il se peut que nous soyons comme la petite cuillère de la cantine : à force de la plier, elle casse. Mais bon, le Néo qui se cache en toi me dira : « La cuillère n’existe pas ! »

Enclume ! dans Chroniques d'un Gourou there-is-no-spoon

Ce n’est pas la première fois que je te dis que j’ai peur. Peut-être suis-je une froussarde et je suis aussi une cuillère. Pour l’instant, je plie. Ceci n’est pas une menace, ni une mise en garde : je compte bien rester en un seul morceau.

Les lois qui passent en ce moment arrivent comme des poignées de sable, avec des galets dedans : on râle contre, on nous calme en retirant un des gros galets. Mais les grains de sable ne doivent pas être négligés ! (Négligés devant quoi ?)

Exemple : Loi Macron, l’article sur le secret des affaires est gentiment retiré, et puis peu après: Loi sur le renseignement ! On s’est un petit peu fait fouzhet avoir, là. Et même sans ça, cette loi macron n’est pas franchement aimable. Vois toi-même quelques-unes de ces mesures : travail gratuit des handicapés ? Enfouissement de déchets nucléaires ?

Alors voilà, si on n’est pas contents on n’a qu’à manifester, après tout les français font toujours ça, il ne sont jamais contents… Par contre, depuis le 21 mai dernier, tu manifestes que si tu n’es pas déjà inscrit sur un quelconque papier, genre où tu es répertorié comme violent. Reste à définir le degré de violence. Les forces de l’ordre seront autorisées à t’attendre à la gare (et ce qui est pratique, c’est que tu es déjà fiché) pour t’interpeller et ainsi t’empêcher de rejoindre une manifestation, par exemple.

Réjouis t’en : ça t’évitera éventuellement d’y perdre un œil (ou plus si affinités).

L’article qui en parle est ici #
Je souhaite que tu lises cet article.
Autrefois, j’aurais fait un copier-coller de cet article sur le blog.

Tomate

Je ne suis pas assez au courant. Je ne sais pas ce qui se passe. Je cueille des bouts d’information ici et là, je lis des titres et des paragraphes par morceaux. Les infos viennent de partout. Le monde bouge de partout, et moi je ne bouge pas. Les gens qui agissent ne sont pas toujours ceux qui réfléchissent, j’ai vu ce week-end que l’action c’était un truc bon enfant mais assez décousu.

Après tout, mon raisonnement à moi aussi est décousu. Bientôt, j’apprendrai à coudre : je veux lire la bible, le coran ou la torah, et le capital. Recommencer Walden ou la vie dans les bois. Lire aussi des bouquins de Jared Diamond qui sont de véritables pavés. Et réfléchir.

D’autres choses à me proposer ?

Toi les objets te possèdent, ils sont lourds tu ne peux t’envoler !
Tu accumules la matière, elle fixe ta destinée

Bleu.

Le bleu est une couleur chaude, écrivait Julie Maroh en 2010. Je n’ai pas lu cette bande dessinée, ni vu l’adaptation au cinéma : La vie d’Adèle, ça dure quand même trois heures. The Tree of life a aussi reçu la palme d’or, je l’ai vu récemment, il va me falloir du temps pour encaisser un film aussi long. Lui ne durait (que) deux heures 20. 

mouetteUn morceau de photo que j’ai prise un jour. Voilà, le ciel est bleu.

A 9 ans, j’ai été à une grande manifestation à Rennes, j’y ai croisé du monde (encore une fois on nous avait dit que c’était historique, jamais il n’y avait eu autant de monde sur la grande place, tout ça…), et en particulier une punkette à crête bleue. Je l’ai trouvée super belle. Et comme tout le monde sait, quand je trouve quelqu’un beau c’est aussi que « j’aimerais trop être comme lui/elle ! ». Donc j’ai voulu avoir une crête bleue plus tard. L’échéance était « en classe de cinquième »: c’était pour moi le moment où j’allais être grande, et où les gens arrêteraient de me prendre pour un « jeune homme » dès que mes cheveux mesurent moins de 20 cm. (Parce qu’en 5ème, c’est bien connu, on a des seins, on est donc sans aucun doute: une fille.)

J’ai assez vite abandonné l’idée de la crête, en 5ème je me suis effectivement coupé les cheveux courts, mais l’idée du bleu m’est restée. Ma mère voulait bien, mais les coiffeurs autour de chez moi n’avaient pas de bleu permanent à me proposer. Moi, je voulais du permanent, pas un truc qui reste bleu soi disant cinq jours avant de virer au vert… Je ne voulais pas non plus m’en occuper moi-même.

En seconde, j’ai collé des rajouts bleus parmi mes cheveux. Pas beaucoup, mais j’ai été contente. Le désir de la petite fille de 9 ans s’était réduit à une dizaine de mèches bleues dans une chevelure dépassant 30 centimètres, c’est malheureux quand on y pense !

 

Toujours est il que je n’avais jamais pensé à une signification pour cette soudaine envie de bleu autour de ma tête. C’est juste trop classe, non ? Et en fait, il y a plein d’autres gens qui se teignent les cheveux en bleu. Le font ils parce que c’est juste trop classe ?

On se fait un bleu quand on tombe, on porte un bleu de travail pour jardiner ou vidanger la voiture. Tu ‘zo koll e hini c’hlas. Les bleus sont les débutants, les policiers, les Schtroumpfs. Bref, on fait plein de trucs avec 480 nanomètres

Je n’ai interviewé personne à ce sujet. J’ai fait de bêtes recherches, je suis tombée surtout sur des pages d’interprétation des rêves. Comme si on rêvait de cheveux. Juste de cheveux.

Le bleu a un petit côté rafraîchissant et pur qui permet de retrouver un certain calme intérieur lié aux choses profondes. #

La couleur bleue nous rappelle tout d’abord la nature et l’infini puisqu’elle nous fait penser directement à la mer et au ciel. #

J’ai pensé que, le bleu étant une couleur rare dans la nature, la teinture bleue tranche franchement avec les habitudes. C’est toujours bien, de choquer un peu les gens, de leur secouer le quotidien.

Pour ce faire, en classe de seconde, j’ai coupé mes cheveux à 4 centimètres (après que les rajouts bleus aient fait leur temps). J’aime le rappeler encore … parce que les gens sont surpris et qu’ils tirent de drôles de tête. C’est court, 4 cm.

Bleu. dans Chroniques d'un Gourou hair
Tu ne pouvais pas t’en sortir sans un gif de Korra.

Alors voilà, chères personnes aux cheveux bleus, vous avez la classe. Je ne comprends pas pourquoi, mais que ça soit pour choquer ou pour s’élever spirituellement, c’est chouette. 

Voilà, c’était un article vide de tout intérêt.

Espérons que d’éventuelles réponses y apportent de l’intérêt, et aiguisent ma perception :)


Ma partenaire domestique sans affinités

L’écriture de cet article n’engage que la responsabilité de son auteur.
L’article de Ella Stique est à voir .
Ma partenaire domestique sans affinités LiebsterAward
.
Salut les cotonneuses ! Avec EllaStique, nous avons été nominées au même liebster awards cette semaine par Labinocline ! Ayant découvert le concept de guest-blogging à peu près en même temps que celui des liebster awards, nous avons décidé de mélanger les deux : voici donc le liebster-awards-guest-blogging ! Applaudissez le concept. 

Ce petit « défi » (ou épanchement du moi sur le blog) consiste à dire 11 choses sur soi, puis répondre aux 11 questions posées puis à poser 11 questions à d’autres blogueuses. 
.
A propos de ma dernière coiffure ou 11 choses que j’ai décidé de dire de EllaStique : 
1. EllaStique m’a dit un jour : « puisqu’on m’a toujours dit de ne pas jouer avec la nourriture, je ne fais pas d’équitation ». Je ne ferai pas de commentaire de peur qu’une militante acharnée et amie des chevaux s’en prenne à elle.
2. Imite parfois l’algue.
3. Selon moi, l’adjectif qui la décrit le mieux est Rumplestiltskine.
4. Parle quatre langues, dont une rare (comme un pokémon).
5. Connait par cœur toutes les répliques du premier épisode de La légende de Korra. Respect.
6. EllaStique aimerait devenir ingénieur.
7. EllaStique est une aventurière : elle a beaucoup voyagé à l’étranger et parfois toute seule !
8. On peut laisser EllaStique seule sur une île déserte, tant qu’elle a des graines de tournesol. Je suis sûre qu’elle se lève parfois en pleine nuit pour en manger, passant de sa chambre à la cuisine en rampant comme un élastique-garou. C’est assez inquiétant.
9. Elle m’a déjà confié qu’elle aimerait bien manger tous les pigeons de la Terre entière. Elle en sera surement malade.
10. EllaStique a une troisième joue sur le front, et une quatrième sur sa nuque. Touche ta nuque.
11. Quand elle mange des pommes, elle ne laisse que la tige.
.
tumblr_n0x3n7wjvE1rk9vano1_500 Blog
.
Mes réponses aux questions de Labinocline ou A PROPOS DE MOI (c’est écrit en gros parce que c’est important) : 
1. Quel est ton plus beau souvenir ? 
Le lait de ma mère, tous les bébés adorent ça. Je ne m’en souviens pas personnellement mais je suis sûre que j’étais contente.
2. Tu préfères les pays chauds ou les pays froids ? 
Les pays froids. Trop de soleil tue les Koppas (et particulièrement les yeux de Koppa).
3. L’adjectif qui te décrit le mieux ? Sprantanquante.
4. Quel serait ton blog parfait ?
Voir définition « parfait » , donc n’existe pas car un blog parfait devrait être un blog fini or il n’existe aucun blog qui fasse le tour d’un sujet. Imaginons un blog avec un unique article qui serait la liste des élèves d’une classe : cela correspondrait-il au concept de blog ?
5. Quelle chose ne jetterais-tu pour rien au monde ? Une grenade-bombe-nucléaire.
6. Le cadeau le plus insolite que tu ais reçu ?
Entre mon peignoir et mon pied de biche, je répondrais sans hésiter mon peignoir étant que mon pied de biche était un cadeau s’inscrivant dans un contexte (toujours d’actualité : ma passion pour les invasions de zombie) tandis que mon peignoir était une surprise absolue.
7. Ta phrase préférée ?
« La peur n’évite pas le danger ». J’utilise cette phrase ne mode survivor. Cela peut arriver avant une khôlle ou quand je me perds dans les bois alors que la nuit va tomber.
8. Si tu étais un personnage historique tu serais ? Philip Carvel.
9. La chose la plus folle que tu ais faite ?
Moi-même évident. Je suis la chose la plus folle que j’ai fait dès que j’ai commencé à prendre des décisions.
10. Comment imagines-tu ton avenir ? 
Étant donné que nous sommes déjà confrontés à une croissance démographique non contrôlée et qu’aucune mesure ne semble être prise concernant ce fait, je préfère ne pas imaginer mon avenir.
11. Le genre de musique que tu écoutes ?
Dernièrement j’ai beaucoup écouté le BO de La vie rêvée de Walter Mitty.
.
EllaStique ayant déjà inventé grâce à de la petite poudre de fée 6 questions pour nos prochaines victimes, je vais en choisir 5 autres : 
.
10. Que penses-tu de la main de Dieu ? (réponds d’abord franchement puis envisage la question selon la main de Dieu grattouille-tête
8. Si ton médecin t’annonce que pour des questions de survie, on doit te greffer un nez supplémentaire, où choisirais-tu de le mettre ?
1. T’arrives-t-il de faire l’algue ? Si ce n’est pas le cas, essaye immédiatement (oui, j’ai poussé le concept liebster-awards-guest-blogging jusqu’au gage bon enfant)
5. Quel est ton film bizarre préféré ? 
11bis. Si tu étais un super-héros, aurais-tu des animaux de compagnie ? 
6. Es-tu content(e) d’être nominé(e) ?
.
Poudre de Fée, ou les questions de l’EllaStique :
7. Quelque chose qui ne t’ennuie pas ?
11. Ce que tu faisais quand cet article a été publié [le 18 mai autour de 18h] ?
3. Une série/un livre/les deux que tu recommandes à la terre entière tes amis ?
9. Une décision marquante que tu as prise ? (Ou, si cette question est trop mauvaise : Le dernier truc cool qui te soit arrivé ?)
2. Une langue que tu voudrais apprendre à parler (et à écrire) ?
4. Une qualité et un défaut (de toi) ?  (cette question est mal posée)
.
Et voici donc les nominées (moua ha ha) : lafilleaddamsSueLysCheminDuSoleil et Captainrawr. Je manquais un peu d’imagination mais j’espère que vous vous rendrez compte que l’honneur qui vous est fait.
.
Et les nominées par EllaStique : Bettasplendens, Safianechka, DansunMondedeGrands, et aussi Phanie7631.

tumblr_mldoh0c42L1rebo1lo1_500 découverte
Mais si, tu es content(e) d’être nominé(e) !

L’article mode

Voilà les vacances. Pas vraiment démesurées, seulement une semaine. Et le temps prévu pour cette semaine n’est pas tip top, mais laissez moi quand même vous raconter ma vie…

Alors voilà: Depuis le mois d’avril, je suis membre d’une communauté de blogueuses. C’est assez bizarre en fait, parce qu’il ne faut pas trop regarder à la surface. Tout de suite chercher dans les bas-fonds: Si, parfois des blogs intéressants – originaux – surgissent à la surface, ils ne le font que momentanément. La plupart du temps, le glaçage du cake de blogs est constitué de maquillage et d’articles mode (et ce n’est pas vraiment mon truc).

Donc, dans mes balbutiements dans cette « communauté », j’ai particulièrement retenu une sélection d’articles sur le style à adopter en festival

(Je mets le lien, mais vraiment, c’est parce que je suis gentille)

  • - Un short destroy ? En fait il est généralement destroy à force d’aller en festival. Pas avant d’y aller.
  • - Un short, pour être sexy ? Non les gens, un short parce que la surface de tes vêtements où de la bière peut être reversée doit être la plus faible possible. Parce qu’en festival, tu vis dans une tente, et tu ne fais pas de lessives, donc tu ne vas pas stocker des affaires imbibées de liquides douteux. (Et puis il fait chaud l’été, simplement. Arrêtons de tout interpréter.)
  • - Il y en a même une qui propose un jean blanc. Sérieux, blanc ? En festival ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un jean -bleu- après un festival. Et je suis quelqu’un de prudent.

Par contre, il m’est venu une idée, qui rentrerait presque dans le ‘style à adopter’:

Très festivalesque, et aussi plutôt original: le bronzage-balcon. C’est aussi une manière de vous démarquer en tant que citadin – mais résidant à la fois en extérieur.

Mieux vaut une image qu’un surplus de mots. Laissez votre créativité déborder, investissez votre temps libre sur votre balcon, au soleil !

BrnzageBalcon

En fait ça te dessine des bas. Permanents.


Revoyez vos fantasmes.

Je ressens une attirance sexuelle envers les personnes écrivant des articles.

(Non, ça n’est pas un article sexuel)

Un article au sujet de quelque chose qui me tracasse, tel un nain.

Donc, on m’a envoyé un lien récemment, dans le cadre « je suis curieuse de voir ce que ça donne de s’inscrire là-dessus, tiens, inscris-toi ». Je suis arrivée à un article qui disait: Je suis sapiosexuelle. Mais peut-être que toi aussi.

Et puis là-dessus (tu peux aller lire l’article qui est fort court) ils parlent de tous types de quelque chose-sexuels, des gens attirés par plein de critères différents…

Ce qui m’agace ici, c’est entre autres qu’ils s’appliquent à mettre des catégories. Pour tout. Partout. Ça relève du caprice, les gens ! Et puis c’est déroutant. Pensez aux gens qui voudraient à tout prix se trouver une catégorie. On leur propose homo, hétéro, et ils ne savent pas. On leur propose donc bi, ou asexué, toujours pas.

Les nuances les gens, vous connaissez ? Et puis d’ailleurs, la robe était bleue ou blanche ?

Vous m’agacez.

Penchons-nous un instant sur la description du gastrosexuel. (Déjà, le nom est dégueulasse, sérieux.)

Le gastrosexuel est un homme célibataire âgé entre 25 et 44 ans, curieux, passionné par la cuisine, séducteur, instruit, qui aime voyager et qui a un emploi. (Agence PurAsia, Royaume-Uni)

#

Attention, à 45 ans, tu ne peux plus l’être. Et puis à 22 ans tu es encore un jeune fou, tu apprends encore à cuisiner, non vraiment ça ne va pas.

Calmons nous. Alors: Il est un homme. Donc pas disponible pour tout type donné au-dessus, juste pour les femmes et les homos (et les bi). Il est… célibataire. Oui, je pense que le but ici c’est de le caser. Mec, si tu sais faire la cuisine, fais-en profiter quelqu’un ! Ça tombe bien, il est séducteur (du coup il n’est pas célibataire longtemps ?). Il est instruit (‘Faut pas déconner, un imbécile qui cuisine, c’est décevant…), il aime voyager, et ça c’est parce qu’il a un emploi, donc il est surement plein de fric. Vous l’aimez ?

Oui, en fait ce n’est qu’une catégorie de gens, vachement restreinte. Un caprice de femme ou de gay (ou de bi).

Les sapiosexuels, par contre, sont une catégorie de désirants: comme des homo-, hétéro-, bi-, pan-, a- sexuels, ils sont ceux qui sont attirés par des individus intelligents. En fait, plus qu’intelligents, genre diplômés et sûrement encore avec un emploi bien rémunéré. Il y a une certaine ouverture puisqu’ici on ne parle pas du genre de la personne désirée par le sapiosexuel. Mais bon, en deux points:

  • Dans tous les cas, évidemment que c’est sympa d’avoir une compagne ou un compagnon intéressant. Surtout si cette personne sait faire la cuisine.
  • Ça sent la ‘femme vénale généralisée’ à des kilomètres !

Alors voilà, le profil du chômeur, si beau soit-il, ne convient plus. Vous avez remarqué ? Plus d’apparence physique ! Une apparence sociale. Des garanties, une assurance. Et des catégories exprès pour.

Mais si on élève cette catégorie au niveau des autres (homoheterobiapan…), il est clair que la catégorie est supposée assez diversifiée pour pouvoir choisir (une hétéro va choisir « son type d’hommes », un sapio- aussi).

Mettons nous un instant dans la tête d’un sapiosexuel. Son existence est-elle compliquée ?

Si le sapiosexuel, qu’on appellera dans la suite Bob, est très con, oui. Parce qu’il ne pourra pas attirer ses proies (sauf s’il apprend son cours, là il intègre, mais ceci est une autre histoire). Donc, Bob va s’orienter vers de longues études, ou alors va se réorienter souvent et par conséquent ses études seront longues. Bob court deux types de risques: le premier, celui d’être attiré sexuellement par ses professeurs. Le second, de devenir brillant, et là il ne pourra qu’envisager de copuler avec lui-même, les autres n’étant plus à la hauteur (euh, je suis le meilleur)

Le sapiosexuel doit donc être exigent, autant avec lui-même qu’avec son entourage.

Bob, j’espère que tu es patient.

caddie

Je voulais illustrer la frustration de Bob qui n’est plus attiré que par lui-même…

C’était un article koppesque, aujourd’hui. Sérieux, il va falloir que je … Que j’arrête de prendre Koppa trop au sérieux ? Méfions-nous des koppa sauvages. Et même domestiqués, d’ailleurs. Et sachez qu’incessamment sous peu sera publié un article (un article, que dis-je ? Un cap, une trilogie !) du même type, sur son blog, donc. 


L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA