Je n'ai qu'une chose à te dire…


« | Accueil | »

Comment assassiner nos enfants. En 3 parties.

Aujourd’hui : l’avortement. Abortion, pour les internationalistes, pour ceux qui voudraient voyager en ne parlant qu’une langue — et en parlant de l’Interruption Volontaire de Grossesse.

(Autant que les voyages forment la jeunesse plutôt que la grossesse, mais bon…)

tenzinlin

Ma digarezit tudoù, met un dibab isikis am eus graet evit an pennad-mañ. En effet, loin de moi l’idée de frimer, mais cet article est à l’état d’ébauche dans mon esprit depuis mon dernier cours d’anglais. Du coup, j’y ai pensé… en anglais.

During our last (last this year) english lesson, someone exposed his point of view about abortion and it shocked me. I was shocked for many reasons. First, it is not an easy thing to shock me… I can get irritated very easily, but I try to keep being open. When it comes to abortion or womens’ rights, beware !

Sérieux, dans n’importe quel cas général, quand il s’agit de donner des libertés aux autres, quand on n’est pas concernés, pourquoi s’y opposer ? Chers réacs, je vous laisse celle-là: je parle ici d’un sujet où il y a une vie innocente en jeu, indignez-vous !

I was shocked because as well as the teacher, it is a guy of my age who opposed abortion. I thought young people were more open to that kind of things, though… Well, he didn’t really opposed it:

« I think this should be enabled for girls who were raped, and that anyway abortion should remain at the woman’s own expense »

(He didn’t say it exactly this way, he is allowed to complain about it).

En gros : L’avortement autorisé pour les femmes violées / L’avortement à la charge de la femme qui avorte.

So, this is not opposition. Only a big huge high restriction. Yet, it raises many different issues. One single point of view reflecting how conservative are (some of) the young…

Comment assassiner nos enfants. En 3 parties. dans Chroniques d'un Gourou gif-batman-joker-guy-with-a-plan.0

Emaon o vont da cheñch yezh adarre. Penaos lakaat troidigezhioù hep hiraat re ar pennad ?

PREMIÈRE IDÉE. Puisqu’on veut laisser l’avortement accessible (uniquement) aux femmes violées, on entend par là:

« Tandis que l’avortement est un crime évitable, le viol est, lui, ancré et inévitable »

Rappel: je ne suis pas d’accord avec ce gars.

On ne le dit pas, on n’entend jamais ce genre de propos. Mais avouez que c’est dans l’imaginaire commun. La prostitution est le plus vieux métier du monde, et le viol s’est fait sa place dans la société, c’est trop tard pour l’en sortir. C’est peut être vrai: nous sommes des animaux. Peut-être qu’on réfléchit, mais il y en a chez qui ça fonctionne mal (ça fonctionne mâle ?). Certes.

Mais le viol constitue un crime:  c’est un truc pas bien, c’est sale, c’est méchant, ça abîme les gens. C’est pour ça que ça fait partie des tortures de guerre, parce que c’est bien dégueulasse, et ça concerne tout le monde (près de 25% des prisonniers [oui, des mecs] états-uniens victimes de viol selon wikipedia !).

Et … ça serait moins grave que l’avortement. Je suis d’accord que faire avorter des gens de force ressemble drôlement à un crime. MAIS Autoriser l’avortement ce n’est pas forcer des gens à le faire. Et c’est réglementé.  (Est-ce que le viol peut être réglementé ? Non !).

C’est ce qui indignait le professeur d’anglais: que l’avortement puisse être considéré comme un droit fondamental des femmes…

 

DEUXIÈME IDÉE. Un droit fondamental ou un caprice ?

« L’avortement, c’est une solution de facilité ».

Celle- là, on l’entend souvent. Par exemple, le programme de notre parti d’extrême droite national dit que « le libre choix pour les femmes doit pourvoir être celui de ne pas avorter » (programme électoral, page 37). Bien tourné (il y a libre et choix, ça fait cool). En fait, ce n’est PAS facile !! Les femmes n’avortent pas parce qu’elles ont la flemme de prendre la pilule. Souvent, elles prennent déjà la pilule et tombent quand même enceintes. Les femmes n’avortent pas pour leur plaisir. Ce sont ces personnes, je l’ai déjà dit plus haut: les personnes réfléchissent.  Elles avortent parce qu’elles ont réfléchi, après y avoir réfléchi, en réfléchissant… En fait, l’avortement peut être assez rapide et sans douleur (quand on s’y prend assez tôt), ou alors douloureux, pour le corps et l’esprit, et avec pas de chance on peut tomber sur un réac’ pour l’échographie qui vous dit: « oh regardez, il bouge ! » Pour la culpabilisation, c’est sympa.

 

TROISIÈME IDÉE. Aux États unis, il y a eu autant d’avortements depuis Roe v Wade qu’il y a de sud-Africains. Argument choquant !

Rendez-vous compte, tout ces morts ?

Non, il n’y a pas eu de morts. Et justement… What if these children were born ? (oh, une réminiscence…) Pareil en France, on nous dit avec une tête d’enterrement que 220 000 IVG ont lieu chaque année. Mais c’est cool les gens ! Regardez-moi tous ces chômeurs en moins !

pi-and-i

Soyons précis.

Sérieux, on est en train de se rendre compte qu’en fait de la population vieillissante qu’on nous avait prédite, les naissances des années 2000 sont un baby-boom. Il y a plein de jeunes pour payer vos retraites, les gens.

Pour ce qui est de la population de l’Afrique du sud « manquante » aux états unis… Si tous ces enfants avaient vécu, ils auraient été 31% d’obèses (doctissimo), et je ne sais pas si un obèse mange plus que quelqu’un en bonne santé, mais sûrement plus qu’un somalien. Et puisqu’il n’y a pas de production infinie dans un monde fini, ça aurait fait un manque de bouffe pour l’équivalent de l’Afrique du sud toute entière ! Ça en fait, de la famine.

Je me permets d’ajouter que ce pseudo-manque ne déséquilibre pas la société, contrairement au manque de femmes en Inde: avortement sélectif, mais pas que: brûler des filles prêtes à se marier, ça vous tente ?

korrafire

Non, personne ne court brûler des femmes parce que leur famille n’a pas de dot (ou pour une toute autre raison, d’ailleurs). Parce qu’il faut RÉFLÉCHIR. En attendant, méfiez-vous du Guerrier en colère qui sommeille en moi.

J’aimerais conclure par des souhaits machiavéliques. Je souhaite à ce gars de mettre sa copine enceinte. Parce que la question de l’avortement ne sera pas seulement le problème de cette éventuelle copine, mais bien aussi le sien.

Je souhaite aussi que, malgré l’horreur que cela inspire à mon professeur d’anglais, l’avortement devienne et reste un droit fondamental. Et accessible (tant qu’on y est). Parce qu’il ne suffit pas d’aller loin dans l’espace et dans le temps pour que les libertés foutent le camp… 


  1. Shayna écrit:

    Je suis d’accord avec toi sauf pour la fin. L’avortement, je pense, ne peut pas se justifier par le fait que  »cool ça fait moins de gens qui mangent trop »… En raisonnant comme ça, ça en fait un outil de contrôle démographique, je trouve ça un peu détestable ^^’
    Ton blog est très, très, très intéressant, je suis heureuse de l’avoir découvert !

    Citer | Posté 3 juin 2015, 3 juin 2015 à 21 h 50 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      On n’a pas besoin d’arguments démographiques pour justifier (ou injustifier) l’avortement. J’ai fait cette dernière partie pour provoquer, en répondant à un argument démographique selon moi inadapté par un autre argument démographique (inadapté, sinon troublant).
      Merci beaucoup, mon blog est flatté :D

      Citer | Posté 6 juin 2015, 6 juin 2015 à 10 h 50 min
  2. Koppa écrit:

    Je crois que Peter Singer aborde la question de l’avortement dans le cadre de sa réflexion sur le citoyen utile.
    Je crois aussi de Philip Carvel serait d’accord avec toi sur le nombre de personnes sur Terre.

    Citer | Posté 20 avril 2015, 20 avril 2015 à 18 h 29 min

    Répondre

    • Grou' écrit:

      Et qu’en conclut Peter Singer ? Je suppose que pour atteindre « le moins de malheur possible » (ou quelque chose comme ça, enfin digne d’un utilitariste), il est d’accord avec l’avortement ?

      Citer | Posté 25 avril 2015, 25 avril 2015 à 10 h 06 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA