Je n'ai qu'une chose à te dire…



Des sous !

Les classes moyennes [...] ne sont donc pas révolutionnaires, mais conservatrices ; bien plus, elles sont réactionnaires : elles cherchent à faire tourner à l’envers la roue de l’Histoire. Si elles sont révolutionnaires, c’est en considération de leur passage imminent au prolétariat : elles défendent alors leurs intérêts futurs et non leurs intérêts actuels ; elles abandonnent leur propre point de vue pour se placer à celui du prolétariat. » (Manifeste du Parti Communiste, 1848)

#Source

Oui, mais…

… Bon, d’accord.

En attendant, la loi Macron est arrivée à l’assemblée. Cette loi, on trouve beaucoup de choses à son sujet, mais seulement quand on cherche. Cette loi serait « la démolition du code du travail » selon Gérard Filoche, lui-même membre du PS.  Et alors, les « classes moyennes conservatrices » tomberont, redeviendront des prolétaires.

La situation n’est plus celle de 1848, les classes sociales ne sont plus organisées pareil. Il reste sûrement des prolétaires, des aristocrates, des bourgeois. Mais ce que nous appelons « classes moyennes », ce n’est pas ce que les anglais appellent « middle-class » (qui signifie bourgeoisie). Gast, c’est compliqué. Bref, il y a moins d’ouvriers (ceux là sont devenus chômeurs quand leurs emplois ont été délocalisés à l’est), mais il y a plein de sortes d’employés.

Ces classes moyennes actuelles vont « se placer au point de vue du prolétariat » incessamment sous peu, puisque toutes les richesses viennent s’agglutiner autour des 1% les plus riches du monde

(près de la moitié des richesses mondiales (46%) sont aujourd’hui détenues par 1% de la population, selon le rapport de l’ONG Oxfam #Source), qui ne sont guère des employés !

modernité

Voilà. Au départ, je citais le manifeste du parti communiste par (simple) provocation: J’ai parlé un jour de la possibilité de travailler tous seulement 15 heures par semaine, et on m’a demandé d’un air accusateur: Mais tu es communiste ?!

Je n’ai pas aimé: l’air accusateur,  le non intérêt porté au sujet proposé. Et puis la justification: « tout le monde à 15 heures par semaines, c’est tout le monde pareil, il n’y a plus d’individualité ! ». Pourtant, il y a en France plein de smicards: même revenu, même type de contrat. Pourtant la France n’est pas sous un régime communiste. Et nous ne sommes pas tous identiques (quoiqu’il en faille peu pour paraître différent).


  1. carine écrit:

    Bonjour,
    pour revenir au heures de travail/semaine, tout dépend du salaire/heure.
    Nous n’avons pas tous les mêmes qualifications et il est normal que quelqu’un ayant fait de longues études soit davantage valorisé que quelqu’un n’en ayant pas fait.
    Ensuite je pense que nous devons être libres de travailler quand on veux, (débat sur le travail le dimanche par exemple…) sans que rien ne nous soit imposé en retour (restrictions horaires etc) si ce n’est bien évidemment les prélèvements sur la fiche de paie :P

    Citer | Posté 24 janvier 2015, 24 janvier 2015 à 21 h 32 min

    Répondre

    • Tigrette écrit:

      Pour des heures de travail aussi basses que 15h par semaine, je pense qu’il y a tout un système d’entraide, de troc, tous ces machins de baba-cool à mettre en place: un genre de service aux personnes sur la base du bénévolat ? Mal mis en œuvre, ça doit donner un paquet de travail non rémunéré :/
      Je pense que pour ce qui est du travail le dimanche, le problème est celui du nombre de jours travaillés. Et puis ça touche à tout une tradition, des habitudes … (Je doute que la messe du dimanche soit encore très fréquentée). C’est important d’avoir un (ou deux, surtout deux) jour(s) de repos dans la semaine, et si nous sommes libres de travailler tous les jours, certains le feront (… plus, pour gagner plus): à long terme, problèmes de santé publique à la clé. Du coup, c’est bizarre, mais je pense qu’on devrait forcer des gens à se reposer, dans ce cas. En leur donnant des devoirs à la maison, à la limite :P
      …Et ce quelque soit la qualification (bien que le maçon se fatigue plus vite que l’ingénieur d’étude ?).

      Citer | Posté 24 janvier 2015, 24 janvier 2015 à 23 h 06 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA