Je n'ai qu'une chose à te dire…



Patience

Il y a quelques centaines d’années, on aurait fait un tableau pour représenter cette idée. Cela aurait pris des mois, des années peut-être. Aujourd’hui, pouvoir attendre 5 minutes c’est déjà de la patience. Une bonne partie du genre humain est pressée ou au moins stressée (cet anglicisme fait définitivement partie de notre langage courant… D’ailleurs, est-ce que ce langage court, évolue plus vite qu’avant, du fait de la mondialisation par exemple ?).
.
1Jour
 
Et nous, pauvres mortels, courons-nous ? Je crois qu’il y a un paradoxe à exploiter. Dans les grandes métropoles, les gens marchent, courent, se bousculent (oui, ce personnage est actif !!). Puis, ils atteignent un bus, un train, s’assoient et attendent. Ou alors rencontrent un embouteillage. Alors intervient le téléphone, la tablette, l’ordinateur… et il n’y a plus personne. Toute notre attention est reportée dans les mains et les yeux, l’homme pressé est amorphe.
D’autre part, ce phénomène a toujours eu lieu. Les transports en commun sont aussi l’endroit adapté pour lire le journal, un bouquin, avant d’aller travailler. Là encore, les yeux et les mains. Et l’imaginaire parfois.
 

J’ai déjà publié cet article ailleurs, mais je n’avais pas pu mettre la musique associée. Ce qui est bien dommage.Ce qui mérite une seconde publication. Bien que sur l’autre article, on trouve un gif.

Paroles. Extraites du site musique.ados.fr (et non relues, honte à moi)

J’suis un mannequin glacé
Avec un teint de soleil
Ravalé, Homme pressé
Mes conneries proférées
Sont le destin du monde
Je n’ai pas le temps je file
Ma carrière est en jeu
je suis l’homme médiatique
je suis plus que politique
je vais vite très vite
j’suis une comète humaine universelle
je traverse le temps
je suis une référence
je suis omniprésent
je deviens omniscient
j’ai envahi le monde
Que je ne connais pas
Peu importe j’en parle
Peu importe je sais
j’ai les hommes à mes pieds
Huit milliards potentiels
De crétins asservis
A part certains de mes amis
Du même monde que moi
Vous n’imaginez pas
Ce qu’ils sont gais
Qui veut de moi
Et des miettes de mon cerveau
Qui veut entrer
dans la toile de mon réseau
Militant quotidien
De l’inhumanité
Des profits immédiats
Des faveurs des médias
Moi je suis riche très riche
je fais dans l’immobilier
je sais faire des affaires
Y’en a qui peuvent payer
j’connais le tout Paris
Et puis le reste aussi
Mes connaissances uniques
Et leurs femmes que je…
Fréquente évidemment
Les cordons de la bourse
Se relâchent pour moi
Il n’y a plus de secrets
Je suis le Roi des rois
Explosé l’audimat
Pulvérisée l’audience
Et qu’est-ce que vous croyez
C’est ma voie c’est ma chance
j’adore les émissions
A la télévision
Pas le temps d’regarder
Mais c’est moi qui les fais
On crache la nourriture
A ces yeux affamés
Vous voyez qu’ils demandent
Nous les savons avides
De notre pourriture
Mieux que d’la confiture
A des cochons
Qui veut de moi
Et des miettes de mon cerveau
Qui veut entrer
Dans la toile de mon réseau
Vous savez que je suis:
Un homme pressé
Un homme pressé
Un homme pressé
j’suis une victime en fait
Un homme pressé
Un homme pressé
Un homme pressé
je suis un militant quotidien
De l’inhumanité
Et des profits immédiats
Et puis des faveurs des médias
Moi je suis riche très riche
je fais dans l’immobilier
je sais faire des affaires
Y’en a qui peuvent payer
Et puis je traverse le temps
je suis devenu omniprésent
je suis une super référence
Je peux toujours ram’ner ma science

Moi je vais vite très vite
Ma carrière est en jeu
je suis l’homme médiatique
Moi je suis plus que politique
Car je suis un homme pressé
un homme pressé
un homme pressé
un homme pressé
un homme pressé
un homme pressé
Love Love Love
Dit-on en Amérique
Lioubov
Russie ex-soviétique
Amour
Aux quatre coins de la France

Et en surbonus: ICI


  1. Marina écrit:

    Hallo !
    Dans les transports en commun tu peux aussi manger, et écouter de la musique, ou les discutions des autres … Ce qui fait donc les mains, les yeux, la bouche et les oreilles !
    Il nous reste l’odorat où le nez … Sentir le parfum des gens, ou à défaut l’odeur de transpiration … Voir l’odeur d’urine suivant les endroits …
    Donc en fait c’était un Koân ton truc. Puisque tu as créer un doute en moi et que j’ai transcendé ta réflexion intellectuelle ; je suis même aller chercher la définition des sens, et j’ai appris que les poissons faisaient preuve d’électroréception, détection des champs électriques, et j’ai réappris que les oiseaux et les abeilles détectaient le champ magnétique terrestre. Savais-tu que les vaches s’orientent dans l’axe du magnétisme terrestre ?!
    Bref soyons heureux et libre !
    Bonne continuation, j’adore ton blog , et je t’aime ! :D

    Citer | Posté 1 novembre 2014, 1 novembre 2014 à 21 h 27 min

    Répondre

    • Tigrette écrit:

      Koân ou paradoxe ?
      Oui, je suis un peut le point de vue de la vieille réactionnaire parfois. Mais les bus ne sont pas si modernes et pourtant j’évite les bus. J’évite aussi l’odeur d’urine… Mais merci, ma réflexion intellectuelle a besoin d’être transcendée :D
      Tu es tombée sur une page spéciale électrostatique ? Ouais, soyons heureux et libres. Plutôt libres ou plutôt heureux ? Pilule rouge ou pilule bleue ? Haha !
      Merci, moi aussi je t’aime ;)

      Citer | Posté 10 novembre 2014, 10 novembre 2014 à 23 h 47 min

Laisser un commentaire

L'EPS au lycée français de ... |
hoyosxavier |
profdoc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MA LIVE
| BLEACH vs DBZ vs ONE PIECE
| ASIA SUKIDA